Sheila évoque un lourd secret sur l’overdose de son fils !

0
369

Près de quatre ans après la mort de son fils Ludovic, Sheila s’exprime sur cette perte douloureuse.

Le 8 juillet 2017 tout s’arrêtait pour la chanteuse des années yéyé. Sheila perdait son unique enfant. Presqu’aussitôt après l’annonce de sa mort, les rumeurs ont circulé sur les causes de son décès prématuré. La chanteuse refuse alors de garder le silence. Dans les colonnes de Paris Match, elle déclare que «son dossier médical a révélé que Ludo est mort des suites d’une ov*rd*se de c*c**ne». Le dossier médical indiquait aussi la présence de «benzodiazépine», capable de gros préjudices sur l’organisme.

« Lorsque l’on perd son enfant, on ne peut pas s’empêcher de croire que l’on s’est trompé. Je me suis demandé pourquoi il avait choisi ce chemin », confiait-elle récemment face à Sophie Davant dans son magazine S. Le 6 mars 2021, c’est dans les colonnes du Parisien qu’elle revenait sur ce pan douloureux de sa vie alors que depuis plusieurs mois, elle essuyait déjà sur les réseaux sociaux des critiques de la part de la dernière compagne de Ludovic, Sylvie Ortega Munos.

« Je suis effondrée de savoir qu’à huit jours de l’anniversaire de Ludo, on ose réouvrir de tels dossiers pour la promo d’un simple album de musique. Si c’est ça un hommage poignant… Perso j’appelle ça se servir du décès de son fils qu’elle n’avait pas vu depuis huit longues années ! », écrivait cette dernière sur Instagram quelques jours plus tôt.

« Ludo est décédé dans mes bras, ses grands yeux verts me regardant… Je ne pourrai jamais, au grand jamais oublier ces jours-là et tous les jours qui ont suivi… Sheila n’a pas vu ni vécu ce drame, moi oui hélas ! », postait un peu plus tôt sur le réseau social l’ancienne amie de Loana. Cette dernière l’accuse de lui avoir volé ses bijoux.

En pleine promotion de son nouvel album Venue d’ailleurs, dans lequel elle a dédié une chanson, Cheval d’amble, à son fils, Sheila expliquait que « Ce n’est pas une chanson, c’est le message que je veux qu’il emmène dans la lumière. Cela aurait pu avoir un côté racoleur, mais je savais que Christian Siméon, auteur de théâtre moliérisé, trouverait la poésie que je cherchais ».

 « Oui, il a déconné, car il était mal entouré, mais on oublie l’amour de garçon qu’il était. Je pense que toutes les mamans qui ont traversé la perte d’un enfant se retrouveront dans ce texte. On se demande toutes : ‘qu’ai-je fait qu’il n’allait pas ? », a ajouté la chanteuse, demandant enfin aux «imbéciles » de «le respecter, [la] respecter et de se taire».

Laisser un commentaire