Sophie Davant blessante sur France 2 – Cette révélation sur Muriel qui choque …

0
614

L’humoriste qui s’exprimait au micro d’Eric Dussart et Jade sur RTL, dans le cadre de la promotion de son film I love you coiffure, diffusé sur TF1 ce 19 décembre, a indiqué ne pouvoir participer à l’émission Affaire conclue présentée par Sophie Davant. Et pour cause, elle ne trouve rien à vendre chez elle du fait qu’elle ne s’attache pas aux objets.

Mais s’il «y a un truc» comme elle ajoute, elle ne pourrait toutefois pas s’en séparer facilement car «c’est affectif», dit-elle. « J’ai dit à Anne [Le Nen, sa fiancée, ndlr] : ‘‘Tu vois, quand même, ça a été compliqué la famille mais j’ai quand même les boules de mon père’’, parce que mon père jouait au billard. J’ai trois boules de billard à la maison, donc je pourrais vendre les boules de mon père», finit-elle par dire.

Cependant, Muriel Robin aura été totalement chamboulée à l’issue de sa première rencontre avec Sophie Davant dans son émission C au programme. L’animatrice de France 2 lui aurait souhaité «une bonne grosse journée». Une phrase qui aurait vexé l’humoriste qui a perçu cela comme une référence à son poids.

« C’est bizarre, tu dis pas ça à Catherine Deneuve, tu dis pas ça à Nathalie Baye, ‘‘Allez, bonne grosse journée’’. Quand tu dis grosse, il y a quelque chose qui t’y fait penser. Une grosse bonne journée à la rigueur, mais ‘‘bonne grosse journée à toi la grosse comédienne’’, pardon, tu te dis qu’elle va les enchaîner tous », a confié l’humoriste.

Sophie Davant qui présente en prime son émission Affaire conclue ce lundi 21 décembre, à l’occasion des fêtes de fin d’année, s’est confié dans les colonnes du Parisien. Notamment sur le succès de son magazine S dont le premier numéro a été édité le 19 novembre 2020. Et l’ex épouse de Pierre Sled se réjouit déjà des ventes du bimestriel qu’elle affirme au-delà de ses espérances. Cependant, précise-t-elle une nouvelle fois, ce projet n’est nullement mégalo.

« J’étais étonnée que l’on me propose ce projet de journal reposant sur ma personnalité. Ce n’était pas ma décision sinon, ça aurait été très mégalo», assure Sophie Davant qui, à la question de savoir pourquoi un magazine basé autour de sa personnalité, répond : « Je pense que ceux qui m’ont sollicitée se sont dit que c’était une bonne idée en voyant le succès de Dr Good de Michel Cymes ».

Laisser un commentaire