Sophie Davant, intransigeante – elle refuse l’accès à la salle des ventes à une candidate !

0
795

Depuis plusieurs années, la ravissante présentatrice, Sophie Davant est une animatrice incontournable de la télévision. Son talent et son sourire à toute épreuve sont des atouts majeurs appréciés par les téléspectateurs, qui sont toujours aussi assidus devant ses émissions. Il n’y a pas si longtemps que ça, la direction de France 2 lui a proposé de prendre la tête de l’émission « Affaire conclue », dont les audiences atteignent des sommets.

En outre, le confinement a aussi permis à un nouveau public de s’attacher au programme de Sophie Davant et ses vendeurs. Aujourd’hui, l’émission est devenue une référence sur le petit écran. Pourtant, il est arrivé que certaines situations aient beaucoup fait réagir. Récemment, les téléspectateurs ont été confrontés à un évènement stupéfiant dans l’émission. En effet, Sophie Davant a refusé l’accès à la salle des enchères à l’une des candidates d’Affaire conclue ! 

La raison est particulièrement surprenante. En effet, Josette, qui était présente pour vendre une lampe signée Emile Gallé datant du siècle dernier, faisait la fierté de la septuagénaire ! La candidate était convaincue qu’elle allait pouvoir en tirer une somme colossale pour pouvoir préparer un beau voyage avec son mari. Malheureusement, la déception a été totale, lorsque la spécialiste Elsa Joly-Malhomme, lui a révélé qu’il s’agissait d’un faux

Concernant cet objet, la célèbre candidate a dévoilé qu’elle l’avait récupérée dans le grenier da sa maison de campagne. L’expertise de la commissaire-priseur a beaucoup surpris la retraitée, qui avait déjà imaginé pouvoir faire plaisir à ses proches. Elle voulait également gâter ses petits enfants.

« C’est pas un vrai Gallé. On le voit dans la qualité là, y’a même un petit passage qui a été fait pour un fil, tout est entièrement moderne et surtout c’est un petit peu plus grave que ça, c’est que là, sous le nom il y avait quelque chose. Sous la signature il y avait la mention TIP parce qu’on a le droit de vendre une copie c’est autorisé mais il faut laisser le mot TIP », lui a indiqué l’experte.

Avant d’ajouter :   » Et là il a été meulé voilà, et donc on peut pas vendre un vase où ne figure pas cette mention qui indique clairement que c’est une copie ». La retraitée a alors essayé de faire bonne figure, en confiant à Sophie Davant :  » Ça fait rien je serais venue pour vous !  » .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici