Suicide de Jean-Claude Joly – étranglé par les dettes, il vivait à flux tendu

0
1630

L’ancien candidat de L’Amour est dans le pré, serait décédé étranglé par les dettes. 

Le magazine Voici, à la suite du magazine Public, livre la piste de grosses difficultés financières comme explication du geste irréparable qu’a eu Jean-Claude Joly, candidat de la saison 6 de L’Amour est dans le pré, présentée par Karine Le Marchand sur M6. Il y avait trouvé l’amour avec Maud, avec qui il a eu une petite fille. 

Seulement, tous leurs efforts étaient engloutis dans les charges de la ferme. Une fois réglée, il ne lui restait que 100 euros pour supporter les dépenses de sa famille. Une situation devenue insoutenable pour le fermier. « Une fois tous ses frais payés, il ne lui restait que 100 euros par mois pour faire vivre sa famille », a rapporté au magazine Voici un proche. 

Cela fait de nombreuses années qu’il se débattait pour sortir la tête de l’eau. Mais sans résultat. Il « ne s’en sortait pas, il était à bout », affirme un intime qui a préféré garder l’anonymat. Et Jean-Claude Joly qui n’était pas propriétaire de sa ferme a fini par faire une dépression. Il n’a trouvé aucune autre solution que de mettre fin à ses jours. 

Sur son fil Instagram, Karine Le Marchand, présentatrice de L’Amour est dans le pré, a rendu hommage à l’ancien candidat du programme. « Mon Jean-Claude, les mots me manquent, mais pas mes larmes. Merci de m’avoir donné tant de joie et d’affection à chacune de nos retrouvailles », a-t-elle écrit.  

« Tu as choisi de dire stop, alors repose en paix. Mes pensées vont vers Maud et votre petite Charlotte », pousuit l’animatrice de M6. Jean-Claude Joly était âgé de 53 ans. Il a été retrouvé par sa compagne, pendu dans sa ferme situé dans le village de La Frenaye (Seine-Maritime). Il était l’un des candidats préférés du programme présenté par Karine Le Marchand.

C’est face aux caméras de la saison 6 de L’Amour est dans le pré, diffusée en 2011, que Jean-Claude s’était fiancé à Maud, à l’époque déjà maman de trois enfants. La mauvaise nouvelle a été révélée par le journal Le Courrier Cauchois. Il a expliqué que l’éleveur a été retrouvé, dans la nuit de vendredi à samedi 25 juin. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici