Sylvie Vartan, furieuse, elle dézingue Laeticia Hallyday, cette attitude inexcusable …

0
650

Sans la nommer lors de l’entretien qu’elle a accordé à Paris Match dans le cadre de la promotion de son dernier album, Sylvie Vartan semble régler ses comptes avec la veuve de Johnny Hallyday.


Sylvie Vartan poursuit la promotion de son dernier album et de sa série de concerts à Paris. Dans ce cadre, elle a accordé un entretien au magazine Paris Match. Un échange au cours duquel la maman de David Hallyday ne parle pas uniquement de son art, mais revient sur son inimitié avec la veuve de Johnny Hallyday, son premier époux. 


Sylvie Vartan reprocherait à Laeticia Hallyday d’avoir entrepris de la tenir loin du rockeur. « Je ne pouvais pas imaginer sa mort et je ne pouvais pas imaginer qu’elle me bouleverserait autant. La dernière fois que je l’ai vu, à la clinique Bizet, j’ai constaté – Je le savais déjà – le lien indéfectible entre nous », a-t-elle confié. 


La chanteuse qui célèbre 60 ans de carrière cependant ne s’arrête pas là et tacle Laeticia Hallyday sans la citer. Elle l’accuse d’avoir « voulu casser le lien » entre le taulier et elle. « On avait beau être séparés depuis plus de trente ans, je savais qu’il était là, quelque part. Maintenant, il me manque », livre-t-elle. 


Sylvie Vartan affirme d’ailleurs ne pas avoir été invitée à l’hommage rendu à Johnny Hallyday le 14 septembre dernier à Paris. « Effectivement, puisque je n’ai pas été conviée. Mais c’est formidable que tout cela se fasse », a-t-elle dit. David Hallyday et Laura Smet, bien qu’ayant été invités, ne s’y étaient pas rendus. 


La chanteuse a lors de son entretien avec Paris Match recadré élégamment Michel Sardou qui l’affirmait en compétition avec Johnny Hallyday dans le cadre de leurs carrières. Sylvie Vartan a affirmé ne s’être jamais sentie en compétition avec le rockeur. « Non. Si compétition il y a eu, ça a toujours été avec moi-même », a-t-elle confié, avant de préciser: « Et encore… Je dis ça, mais je crois que j’ai toujours chanté par plaisir et pas envie ».


« L’ambition, je n’ai jamais su ce que ça signifiait. Je n’ai jamais voulu marcher sur tout le monde. Avec Johnny, on ne voyait rien, on était en permanence percutés par les évènements. Et ça nous semblait normal… dans l’anormalité totale. Elle rit. C’était notre vie, et elle était géniale », a-t-elle ajouté.

2

Laisser un commentaire