Thierry Lhermitte, son ex avoue avoir avorté à l’étranger !

0
301

Thierry Lhermitte est un artiste incontournable de la scène française. Le célèbre comédien, qui cartonne à la fois sur le petit et le grand écran a un talent indéniable. Si sur le plan professionnel , sa carrière atteint des sommets, au niveau personnel, il accumule les histoires difficiles.

Récemment le magazine people Public a consacré un dossier sur le célèbre comédien et ivre des nouvelles peu réjouissantes à son sujet. Selon la publication, Thierry Lhermitte est au centre d’une étonnante polémique. Un ex de l’artiste a fait des confidences renversantes sur son avortement, lorsqu’elle était en couple avec le célèbre acteur.

« Mais avant de rencontrer Hélène et de former une famille après l’arrivée de leur tout premier enfant, Astrée, en 1975, puis celles de Victor et Louise, Thierry Lhermitte a connu une autre femme », a rapporté l’hebdomadaire Public, qui souligne que son ex a décidé de passer aux aveux après des années de silence.

Son nom est Valérie Mareisse et a vécu une idylle passionnée avec le célèbre comédien, au début des années 1970. Les ex tourtereaux qui partagent la même passion pour la scène, avaient eu un véritable coup de foudre l’un pour l’autre lorsqu’ils travaillaient au sein de la troupe du Splendid.

« J’avais un caractère de gamine avec un corps provocant. Je plaisais beaucoup. Quand Thierry Lhermitte m’a rencontré, il a confié à Gérard Jugnot : ‘Je viens de rencontrer la plus belle femme du monde.’ Gérard, lorsqu’il m’a croisée ensuite, a dit qu’il était un peu déçu. Je lui ai répondu : ‘Pas de problème, je préfère plaire à Thierry qu’à toi' », a-t-elle lâché.

Avant de poursuivre : « Je trouvais Thierry presque un peu trop gentil. Jeune fille, j’étais un peu pétasse ». Leur relation a duré pendant trois ans, durant lesquelles elle est tombée enceinte, mais ils avaient fait le choix de ne pas garder le bébé. A l’époque, l’avortement était interdit en France. Elle s’est donc rendue aux Pays bas pour procéder à l’avortement.

Laisser un commentaire