Thomas Dutronc, l’enfer vécu à cause de son père, Jacques – il règle ses comptes !

0
956

Le célèbre chanteur, Thomas Dutronc qui a suivi la même chemin professionnel que ses parents , vit dans la tourmente ces derniers mois. Il faut dire que la maladie de sa mère, l’artiste Françoise Hardy, a engendré beaucoup d’inquiétude au sein de la famille. L’épouse de Jacques Dutronc souffre d’un double cancer, qui l’expose chaque jour à un terrible calvaire.

Récemment, la célèbre chanteuse s’est livrée sans langue de bois sur ses douleurs insoutenables. « Pour m’alimenter ça prend 6 heures par jour. Le reste du temps, je réponds aux mails, je fais des soins médicaux importants, je suis complètement asséchée de partout à cause des rayons. Ils m’ont traversé 45 fois la tête. Ils ont brûlé mes glandes salivaires… », a-t-elle lâché.

Avant de souligner :  » Il faut abréger les souffrances. C’est la moindre des choses. C’est humain.  Je ne suis plus en état de voyager et encore moins d’effectuer les démarches préalables très complexes requises pour une euthanasie « . Toutefois, elle reste combattive et le droit à mourir dignement reste son cheval de bataille, qu’elle évoque régulièrement lors de ses interviews.

Récemment, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur Thomas Dutronc et livre des nouvelles peu réjouissantes à son égard. Selon la publication, il y aurait de l’eau dans le gaz avec son père, Jacques Dutronc. Père et fils ont décidé de réaliser une tournée ensemble, mais ce projet se serait peu à peu transformé en calvaire pour son fils.

 Au début, ça n’a pas été facile. Il y avait beaucoup de tension. Mon père était super inquiet. Il repassait derrière moi et faisait changer des trucs sans me le dire, c’était insupportable […] il disait des trucs à ma mère [Françoise Hardy] qui me les répétait et parfois les déformait. C’était l’enfer ! », a révélé Thomas Dutronc lors d’une interview accordée à nos confrères de Midi Libre.

Avant de poursuivre :  » Un jour, j’ai dit stop ! Les choses maintenant, on se les dit en tête-à-tête, sans personne. Et depuis, ça marche très bien […] On est une famille où parfois on peut se dire des mots durs mais jamais on ne s’endort fâché ! On s’aime profondément quoi qu’il arrive et quels que soient nos différends ». 

Laisser un commentaire