Valérie Pécresse endettée : la vente douloureuse de sa maison pour rembourser ses dettes

0
828

A l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, ce dimanche 10 avril, Valérie Pécresse enregistre 4,8% des voix. Un score beaucoup trop insuffisant qui l’oblige à faire un appel aux dons.

Il n’y a pas vraiment eu de surprise ce dimanche 10 avril, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Les trois candidats ayant récolté le plus de voix, Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon,  étaient attendus à ce stade. Quant au reste des résultats, il a pu surprendre plus d’un. 

Excepté Eric Zemmour qui arrive en quatrième position avec un peu plus de 7% des voix, le reste des candidats à cette échéance électorale ont recolté moins de 5% des voix. Ce qui implique qu’ils ne pourront pas rembourser leurs frais de campagne. C’est notamment la cas de Valérie Pércresse dont l’appel aux dons a suscité des moqueries sur les réseaux sociaux. 

Pour financer sa campagne, la candidate LR a collecté une dette d’un montant de 5 millions d’euros. Aussi a-t-elle lancé un appel aux dons ce lundi 11 avril, pour bénéficier d' »une aide d’urgence » pour pouvoir « boucler le financement ». Cette campagne lui aurait au total coûté la somme de 15 millions d’euros. 

« Nous n’avons pas atteint les 5% des voix qui nous permettraient d’obtenir les sept millions d’euros de remboursement que nous escomptions. Ces sept millions de remboursements manquent pour boucler le remboursement de la campagne », a-t-elle expliqué, sachant qu’elle doit trouver dans tous les cas le moyen de rembourser sa campagne avant le 15 mai. 

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Gilles Verdez a expliqué que Valérie Pécresse n’aurait d’autre choix que de se séparer de ses biens. « Elle s’est engagée personnellement, elle a fait un prêt. Comme elle a un patrimoine important, (9,7 millions, dont 4 millions en immobilier), elle a eu une réunion de famille hier pour voir ce qu’ils pouvaient vendre », a affirmé le chroniqueur.

« Soit une maison, soit un appartement, soit des actions. Et forcement, puisqu’elle a un mois pour vendre, elle va brader et vendre moins cher… », a-t-il ajouté. Si d’autres candidats comme Yannick Jadot ont eu recours à la même solution, c’est surtout l’épouse de Jérôme Pécresse qui a retenu l’attention des internautes qui se sont allègrement moqué d’elle. Certains posant même ironiquement des conditions pour lui venir en aide. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici