Vanessa Paradis livre un calvaire terrible !

0
13

Malgré son parcours élogieux, il y a encore des choses que l’interprète de Joe le taxi redoute.

Vanessa Paradis est connue de la scène depuis qu’elle a 14 ans. C’est en effet en 1987 qu’elle rencontre le succès avec la chanson Joe le taxi. Aujourd’hui âgée de 48 ans et mère de deux enfants, elle n’a plus rien à prouver. Notamment sur le plan professionnel où en plus de la musique, elle a fait ses preuves au cinéma et dans le domaine de la mode.

Mais cela n’empêche pas la comédienne et chanteuse qu’elle est d’être à l’affût de nouveaux défis à relever. Ainsi, après les vacances, Vanessa paradis devrait se retrouver avec un calendrier chargé. Dès le 8 septembre prochain, elle donnera la réplique à Éric Elmosnino dans la pièce de théâtre intitulée Maman, queSamuel Benchetrit a écrite spécialement pour elle.

Interrogée sur son travail de comédienne, la mère de Lily-Rose et Jack Depp a confié dans les colonnes de Madame Figaro que sur scène, « il n’y a pas de triche ». « On vous voit bouger, courir, vous essouffler. C’est du vrai, c’est de la vie », assure la star dont le magazine Closer faisait état de graves tensions au sein de son couple.

Évoquant « ce que (qu’elle) redoutait le plus », Vanessa Paradis explique que « ce sont les imprévus ». Surtout d’ordre sanitaire. « Un rhume, par exemple », dit-elle. « Cela peut paraître dérisoire, mais un rhume en pleine tournée musicale, c’est un cauchemar». Et elle sait de quoi elle parle puisque « ça m’est déjà arrivé », indique-t-elle.

Vanessa Paradis que l’on découvrira de nouveau dès le 29 septembre prochain dans Cette musique ne joue pour personne, dernière réalisation de Samuel Benchetrit où elle joue aux cotés de François Damiens, JoeyStarr ou encore Valeria Bruni Tedeschi, (présenté à la dernière édition du Festival de Cannes, ndlr), s’est souvenue de son premier film, Noce Blanche, sorti en 1988.

Il y avait notamment ces scènes de nu qu’elle devait tourner. « J’avais 16 ans, c’était compliqué. J’ai esquivé. Quand on ne dispose pas des repères nécessaires. Il y a peut-être des choses borderline que j’ai vues et dont je n’ai pas voulu me souvenir. J’ai mené une vie artistique et personnelle très libre, j’ai beaucoup voyagé et, immanquablement, j’ai croisé des personnages peu recommandables », a-t-elle reconnu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici