Vianney : cette offre qui vaut de l’or qu’il propose à Mentissa …

0
3340

Vianney, est un chanteur incontestable de la chanson française et son talent est indéniable. si sur le plan professionnel, sa notoriété atteint des sommet, au niveau personnel, une très bonne nouvelle vient de faire son arrivée et qui comble de bonheur, l’auteur, compositeur et chanteur.

Sa femme, la violoncelliste Catherine Robert, serait enceinte. Toutefois, le chanteur a fait le choix d’ériger une muraille quasiment infranchissable sur sa vie privée. « Je suis très discret et modeste et je veux protéger notre vie. Idem pour ma famille, je n’ai jamais montré de photos de mes parents ou de mes frères car nous sommes des gens normaux, nous voulons le rester, nous ne cherchons pas du tout la lumière », a-t-il indiqué.

Très active sur les réseaux sociaux, Vianney a récemment révélé une très bonne nouvelle à ses fans. Celui qui a été coach, il y a quelques mois dans The Voice a publié un cliché avec son ancienne protégée, Mentissa, avec qui il est resté très proche, même après la diffusion de l’émission de télé- crochet.

Vianney  » a annoncé sur son compte Instagram la sortie d’une réédition de son dernier opus. Un deuxième volet qui comprend des duos inédits avec Ben Mazué mais aussi sa petite protégée rencontrée lors de la dernière saison de The Voice lors de laquelle le jeune homme a fait ses premiers pas de juré », a rapporté l’hebdomadaire Public.

 » Aujourd’hui je sors « Parce que c’est toi » en duo avec Mentissa. C’est le 1er extrait d’une réédition de mon album N’attendons Pas, qui sortira le 19 novembre. PS : il y aura aussi un duo avec Ben Mazué », a annoncé le célèbre chanteur, en commentaire d’un premier extrait de son duo avec Mentissa.

Autant vous dire que les commentaires ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux. La star a révélé sur les réseaux sociaux qu’il avait fait signé Mentissa dans son label. « Ça a commencé par ta voix. Puis j’ai appuyé sur un bouton. Bienvenue dans mon label Mentissa », a-t-il poursuivi.

2

Laisser un commentaire