Voici 6 pièces de 2 euros qui valent de l’or !

0
16958

Certaines pièces de 2 euros ont la particularité de valoir plus que ce qu’elles affichent. Peu de personnes le savent.

Si les collectionneurs de pièces, encore appelés numismates, en savent quelque chose, les personnes ordinaires pourraient avoir ces pièces dans leurs porte-monnaie sans en connaître la valeur réelle. Aussi, il est nécessaire de savoir ce qui les différencie des autres, surtout que les pièces de 2 euros font partie de celles qui circulent le plus.

En apprendre davantage sur ces pièces rares de 2 euros implique un petit cours d’histoire. La valeur de ces pièces résulte parfois d’erreurs de frappe au moment de fabrication. Des erreurs qui pour être détectées ne nécessitent pas forcément une expérience en numismatique. Parmi les 6 pièces de 2 euros en circulation qui peuvent valoir des fortunes, se trouve une pièce allemande très recherchée.

Frappée en 2008, sa particularité est qu’elle n’est pas de la bonne taille. Et cela augmente sa valeur. 30.000 exemplaires ont été propagés avant que cette erreur ne soit détectée et corrigée. Sur la face de cette pièce, on reconnaît l’Eglise Saint-Michel de Hambourg et le terme Hamburg est inscrit juste en dessous de l’image de l’église. 

La pièce suivante de 2 euros est celle sur laquelle on retrouve l’effigie de la princesse Grace Kelly, épouse du prince Rainier de Monaco. La rareté de cette pièce, tirée à 20.001 exemplaires seulement, la rend précieuse aux yeux des numismates. Échangée, elle pourrait valoir entre 600 et 1000 euros. Un montant bien plus élevé que les 60 euros que pourraient représenter la pièce de 2 euros finlandaise. 

Cette troisième pièce de 2 euros a davantage une valeur symbolique puisqu’elle a été tirée à plusieurs exemplaires. Cependant, elle est appréciée des collectionneurs car étant la première d’une longue série. La pièce suivante, estimée à 125 euros par les collectionneurs, rappelle l’anniversaire des 75 ans du Vatican. La cinquième pièce de 2 euros est espagnole et contient des défauts, notamment un excès de matière côté face, qui font d’elle un objet rare et de valeur. 

Si son estimation nécessite l’avis d’un expert, ce n’est pas le cas pour la dernière pièce de deux euros, datant de 2004 et commémorative de la République de Saint-Martin, sur laquelle est représenté le buste de Bartolomeo Borghesi, célèbre numismate en Europe. Cette pièce ne vaut certes pas très au-dessus de sa valeur indiquée, mais certains collectionneurs pourraient la payer plus chère afin de compléter leurs collections. 

Laisser un commentaire