Adriana Karembeu et Aram Ohanian : une cohabitation post-rupture pour le bien de leur fille

0
274

Une séparation qui n’entraîne pas une séparation physique

Neuf mois après l’annonce de leur séparation, Adriana Karembeu et Aram Ohanian continuent de partager le même toit. Une décision surprenante qui, loin d’être un signe de réconciliation, est motivée par le bien-être de leur fille Nina, âgée de 5 ans. Le couple, qui était ensemble depuis douze ans et marié depuis 2014, a choisi de résider dans des étages distincts de leur demeure située à Marrakech, au Maroc.

Un quotidien réorganisé pour le bien de Nina

Leur luxueux palais Ronsard à Marrakech est assez grand pour permettre à chacun d’avoir son espace personnel tout en cohabitant. Cette organisation inhabituelle a pour but de permettre à Nina de profiter de la présence de ses deux parents à tout moment. Malgré la rupture, le couple met un point d’honneur à préserver l’équilibre familial pour le bien de leur fille.

Pas de précipitation pour refaire leur vie

Actuellement, ni Adriana Karembeu ni Aram Ohanian ne semblent pressés de refaire leur vie sentimentale. La mannequin et animatrice télé, très sollicitée ces derniers temps, choisit de savourer pleinement son célibat. De son côté, Aram Ohanian exprime clairement son absence d’intérêt pour une nouvelle relation amoureuse à ce stade, affirmant ne pas vouloir « courir derrière les filles ».

Un engagement commun face à la tragédie

Au-delà de leur vie personnelle, le couple se trouve actuellement préoccupé par la récente catastrophe sismique qui a frappé le Maroc. Adriana Karembeu, qui était à Paris lors de l’événement, a utilisé sa notoriété pour encourager les dons de sang en faveur des victimes, montrant ainsi que leur solidarité va au-delà de leur relation, s’étendant à des causes humanitaires urgentes.

Malgré une séparation qui aurait pu signifier une distance physique, Adriana Karembeu et Aram Ohanian démontrent qu’il est possible de réinventer les dynamiques familiales pour le bien de l’enfant. En mettant l’intérêt de leur fille au centre de leurs préoccupations, ils écrivent une nouvelle page de leur histoire, faite de respect mutuel et de coopération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici