Alerte sur le prix du gaz en décembre : préparez-vous à une nouvelle hausse !

0
271
Energy shortage crisis: Natural gas prices in Europe hit record. Natural gas cooker and burning euro money bill. Domestic kitchen stove, 500 euro on fire. Fuel economy, EU industrial energy crunch, 3D; Shutterstock ID 2178317441; purchase_order: Nextplz; job: Digital

Depuis janvier 2022, l’inflation ne cesse d’augmenter, ce qui rend difficile la gestion du budget pour de nombreux Français. Les augmentations salariales ne suffisent pas à compenser les dépenses auxquelles les foyers les plus modestes sont confrontés chaque fin de mois. Dans cette situation, les aides sociales deviennent indispensables pour s’en sortir, à condition d’être éligible pour en bénéficier. Bien que l’État ait reconduit le Chèque Énergie pour 2024, les aides correspondantes n’ont pas encore été distribuées et les formulaires d’inscription ne sont pas disponibles sur le site officiel des impôts. Malgré cela, les prix du gaz vont encore augmenter en ce début de décembre 2023. Pour éviter cette situation, il est important de choisir soigneusement son fournisseur.

En France, 12 millions de personnes utilisent le gaz pour la cuisson et le chauffage. Avec l’hiver qui approche, la consommation des foyers va augmenter, ce qui a poussé certains fournisseurs à augmenter leurs prix. En effet, les prix repères du gaz varient en fonction des tendances du marché. Ces prix sont publiés pour permettre aux consommateurs de connaître les bénéfices réalisés par leurs fournisseurs. Lorsque ces prix augmentent, les fournisseurs qui ne vendent pas à prix coûtant sont obligés d’augmenter leurs tarifs pour ne pas perdre d’argent.

Lorsque vous choisissez un fournisseur de gaz, il est important de prendre en compte la marge bénéficiaire appliquée par celui-ci. Il est donc préférable d’acheter auprès d’un distributeur qui n’applique pas un tarif trop élevé par rapport aux prix repères. Il faut également tenir compte des tendances du marché et de votre situation géographique. Il est à noter que le prix du gaz a déjà augmenté de près de 21% entre juillet et décembre 2023. Espérons que les fournisseurs restent raisonnables cette fois-ci et n’appliquent pas des tarifs qui mettront en difficulté les budgets des ménages.

Lors de la comparaison des prix du gaz, il est essentiel de prendre en compte la marge bénéficiaire appliquée par le fournisseur sur le prix de revente au détail, qui figure sur la facture du consommateur. Il est donc crucial de choisir un distributeur qui pratique une marge raisonnable plutôt qu’excessive. Il est important de noter que le coût du gaz varie en fonction de la localisation des ménages, car le transport du gaz engendre des frais supplémentaires. En résumé, le choix du fournisseur optimal nécessite une évaluation minutieuse des marges bénéficiaires et la prise en compte des facteurs géographiques ayant un impact sur le coût total.

Les événements récents ont conduit la France et l’Union européenne à revoir leurs sources d’approvisionnement en gaz depuis février 2022 et le déclenchement de la guerre entre l’Ukraine et la Russie. Une orientation vers les pays du nord de l’Europe a été observée, mais la panne du gazoduc Baltic Connector en raison d’une fuite a créé une période d’incertitude quant à la stabilité de l’approvisionnement. L’Europe s’est donc tournée vers l’Égypte, qui liquéfie du gaz importé d’Israël pour le redistribuer de l’autre côté de la Méditerranée. Cependant, l’avenir au Moyen-Orient reste incertain, ce qui suscite des inquiétudes sur les marchés et entraîne déjà une hausse des cours du gaz en ce début de mois.

De plus, un hiver rigoureux augmenterait la demande en gaz, ce qui influencerait directement les prix. Bien que Météo France prévoie un mois de décembre relativement doux, les experts ont des opinions divergentes sur les perspectives futures. Certains anticipent un mois de janvier clément, tandis que d’autres prévoient un retour du froid avec des températures conformes aux normales saisonnières. Ces incertitudes climatiques ajoutent une dimension supplémentaire aux défis actuels liés à l’approvisionnement en gaz en Europe.

Face à ces événements, les ménages disposent de deux stratégies pour atténuer l’impact de la hausse des prix du gaz naturel prévue en 2024. La première consiste à adopter des pratiques d’économie d’énergie, telles que la réduction du chauffage, la préférence pour les douches plutôt que les bains et la couverture des casseroles en cuisine, ce qui contribue à réduire les coûts énergétiques. La deuxième option est de souscrire un contrat de gaz naturel avec un tarif bloqué, valable sur une période d’un, deux ou trois ans, afin d’éviter une augmentation potentielle. Il est recommandé de comparer les offres des différents fournisseurs pour choisir la meilleure option selon vos besoins et préférences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici