« Choc à la maison de Bruno Guillon : les détails terrifiants du cambriolage révélés, deux adolescents interpellés »

0
263

Lors de la nuit du 27 septembre dernier, Bruno Guillon, son épouse et leur fils adolescent ont été victimes d’une agression violente à leur domicile. Quatre individus ont pénétré par une chambre d’amis et ont cambriolé la maison de l’animateur. Aux alentours de 3 heures du matin, Bruno Guillon s’est retrouvé face à ces hommes qui ont ligoté et bâillonné sa femme et son enfant. Lors d’une interview sur RTL, il est revenu avec émotion sur cette agression, déclarant qu’il a vu une lumière foncer vers lui avec quelqu’un qui le menace avec un revolver en lui disant « On va vous buter. Tais-toi, on sait qui tu es ». Il a décrit la situation comme étant hors de son contrôle et a vu sa femme et son fils menacés par les agresseurs.

Deux suspects ont été interpellés par la police. Immédiatement après l’agression, Bruno Guillon a été attaché et emmené dans la chambre de son fils. Il a raconté avoir vécu les 30 minutes les plus longues de sa vie. Une fois les agresseurs partis, il a porté secours à sa femme, qui avait été emmenée dans une autre pièce, et a appelé les forces de l’ordre. Bien que les malfrats aient réussi à s’enfuir, l’affaire a pris une tournure nouvelle. La police judiciaire de Versailles a en effet pris en charge l’enquête. Selon le Journal du Dimanche, deux suspects âgés de 16 ans ont été arrêtés et placés en garde à vue. Cela a été confirmé par le parquet de Versailles.

Les deux suspects ont été interpellés le mercredi vers 17 heures dans la rue à Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Ils sont déjà connus de la justice, notamment pour des faits d’extorsion, de violence et de vols par effraction. Lors du cambriolage, les voleurs étaient cachés sous des casquettes, des capuches et des masques chirurgicaux. Ils ont réussi à dérober des montres, des bijoux et des sacs de luxe, pour une valeur estimée à 80 000 euros. Il reste à savoir où se trouvent les deux autres hommes impliqués. Les suspects seront interrogés par la police dans le cadre de l’enquête en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici