Isabelle Adjani dans le collimateur du fisc : 2 millions d’euros cachés, elle réfute toute fraude !

1
415

Isabelle Adjani est confrontée à la justice suite aux accusations de fraude fiscale portées contre elle. Selon Paris Match, l’actrice de 68 ans aurait dissimulé un don de deux millions d’euros reçu de Diagna NDiaye, homme d’affaires sénégalais, en 2013, 2016 et 2017. De plus, elle est également accusée par le fisc de ne pas vivre au Portugal, pays où elle est pourtant déclarée résidente fiscale. Elle risquerait donc de devoir payer non seulement le remboursement de sa dette, à savoir 1,2 million d’euros, mais aussi les frais de majoration, soit 1,25 million d’euros. Avant d’être jugée le 19 octobre, Isabelle Adjani s’est défendue dans un entretien avec Paris Match.

Isabelle Adjani affirme son innocence face aux accusations de dissimulation d’un don de deux millions d’euros et de non-residence au Portugal. L’actrice de 68 ans, qui compte demander sa relaxe, estime être victime d’un acharnement judiciaire. Elle confie : « Une actrice connue est une surface de projection et aussi une cible. » De plus, elle affirme être ruinée en précisant : « On ne peut pas être ruinée quand on n’a jamais été fortunée. » Ces propos sont confirmés par son avocat, Stéphane Babonneau, qui explique que Isabelle Adjani fait partie de cette génération d’artistes qui ne planifie pas ses finances. Il ajoute qu’elle est très bien comme cela aujourd’hui.

Dans son interview avec Paris Match, Isabelle Adjani parle de sa domiciliation à Carcavelos, au Portugal, et affirme y vivre réellement. Elle précise qu’elle habite un petit immeuble modeste et qu’elle n’est pas propriétaire d’un manoir avec un spa. Elle est locataire d’un appartement avec un grand parking, qu’elle a aménagé en loft et où elle stocke toute sa vie. Lorsqu’elle se rend à Paris, elle séjourne dans des chambres d’amis ou dans des hôtels lorsque c’est pris en charge par une production. L’affaire reste à suivre.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici