Le choc : Poupette Kenza dit adieu aux réseaux sociaux !

0
2329

Une influenceuse très connue pour partager sa vie sans censure sur les réseaux sociaux, Poupette Kenza, a choqué ses followers en annonçant son départ imminent. Les raisons de cette décision radicale ne sont pas étrangères aux multiples polémiques qui ont émaillé son parcours. Récemment, l’influenceuse a été sanctionnée par la DGCCRF et a dû payer une amende de 50 000 euros pour des pratiques commerciales trompeuses, notamment pour un placement de produit illégal en France. Très en colère, celle qui accuse la toile de l’éloigner de sa fille a explosé sur Instagram et a ainsi annoncé son départ en plein déménagement vers Dubaï.

Cependant, cette amende n’est que la dernière d’une série d’incidents. En février dernier, l’influenceuse au million d’abonnés a été placée en garde à vue pour des accusations de maltraitance envers son fils, bien que l’enquête ait été rapidement levée. Des députés l’ont également accusée de négligence et de diffusion d’images à caractère pédopornographique, alimentant une controverse persistante. En juin, de nouvelles accusations ont émergé, l’accusant de détournement d’une cagnotte destinée à un orphelinat au Maroc. Malgré des échanges houleux sur les réseaux, un accord a été finalement trouvé avec l’association en charge de l’orphelinat.

Les placements de produits controversés font également partie des reproches adressés à l’influenceuse. Enfreignant la loi sur les influenceurs, elle a fait la promotion de pratiques esthétiques interdites et a suscité l’indignation avec une publicité pour un musc intime impliquant sa fille de trois ans. De plus en plus touchée par les commentaires négatifs, Poupette Kenza a annoncé face caméra qu’elle se donnerait encore un an sur les réseaux sociaux. Elle exprime son désir de s’investir dans des actions humanitaires avant de quitter définitivement la sphère virtuelle. Cette annonce est difficile à croire pour certains internautes, sachant que la jeune femme gagne sa vie grâce aux réseaux sociaux. Une reconversion est-elle en vue ? L’affaire est à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici