L’Infraction Routière Méconnue : Laisser le Moteur Tourner à l’Arrêt

0
404

Il existe une infraction routière méconnue des automobilistes, qui peut leur coûter une amende de 135 euros. Beaucoup de conducteurs ignorent totalement son existence, ce qui peut les conduire à commettre involontairement cette faute.

Les Règles de Conduite au Volant

Parmi les règles de conduite au volant, il en est une qui concerne uniquement les véhicules à l’arrêt. Peu de conducteurs sont au courant que les voitures immobilisées peuvent faire l’objet de contrôles et de verbalisations par les forces de l’ordre.

Le Moteur Qui Tourne à l’Arrêt

Il s’agit de l’habitude de laisser le moteur tourner lorsque la voiture est à l’arrêt, notamment dans les centres-villes où la circulation est dense. Cependant, cette pratique est considérée comme une infraction routière et peut entraîner une amende conséquente.

Une Infraction Ancienne

L’origine de cette infraction remonte à un arrêté datant de 1963 du ministre des Travaux publics et des Transports. Cet arrêté stipule que « les véhicules en stationnement doivent avoir leur moteur arrêté, sauf en cas de nécessité ». De plus, l’article R318-1 du Code de la route précise que « les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de fumées, de gaz toxiques, corrosifs ou odorants, dans des conditions susceptibles d’incommoder la population ou de compromettre la santé et la sécurité publiques ».

Les Conséquences de cette Infraction

Laisser le moteur tourner à l’arrêt contribue à l’émission de gaz et de particules fines, ce qui a un impact sur l’environnement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette pratique ne permet pas d’économiser du carburant.

Chaque année, près de 3 000 automobilistes français se voient infliger une contravention pour cette infraction.

Une Amende de 135 Euros

Les conducteurs pris en flagrant délit de laisser leur moteur tourner à l’arrêt peuvent recevoir une amende de 4ème classe, d’un montant de 135 euros. Cette amende peut être réduite à 90 euros si le paiement est effectué dans les 3 jours en cas de contravention remise en mains propres, ou dans les 15 jours pour une transmission par courrier. Au-delà de 45 jours, cette amende peut atteindre 375 euros.

Il est cependant important de noter qu’en période de grand froid, laisser le moteur tourner à l’arrêt n’est pas considéré comme une infraction, car cela peut être nécessaire pour démarrer le véhicule en toute sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici