: Polémique Raciste chez Quotidien et Répercussions sur la Rivalité Télévisuelle

0
3

La polémique a été soulevée par des choristes d’un groupe de gospel invités sur le plateau de Quotidien pour promouvoir le single de Pierre Garnier, lauréat de la Star Academy. Il a été rapporté que des bracelets de couleur noire auraient été imposés uniquement aux choristes issus de l’immigration, avec une directive les poussant à quitter le plateau au profit des choristes blancs. Ces agissements ont été dénoncés dès le lendemain par des témoignages sur les réseaux sociaux, déclenchant une vive réaction publique.

En réponse aux accusations, la production de Quotidien a admis certains « dysfonctionnements ». Une prise de position a été exprimée par la société de production, reconnaissant la gravité des accusations et leur engagement à les prendre très au sérieux. « De lire que des gens aient eu la conviction d’avoir été maltraités est regrettable. Nous en prenons acte et nous essayons d’identifier les dysfonctionnements en interne. Nous aurions dû davantage expliquer le déroulement du dispositif. Quand les gens sont informés et comprennent, il n’y a pas de problème », a été indiqué par la production.

Cyril Hanouna saisit l’opportunité pour critiquer son rival

Durant l’émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP) sur C8, la polémique a rapidement été abordée par Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, qui n’ont pas hésité à utiliser l’incident pour tacler Quotidien, leur concurrent direct. L’affaire a servi de tremplin pour critiquer la gestion de l’émission rivale et souligner les différences d’approche entre les deux programmes.

Au-delà des critiques directes, une phrase énigmatique a été lâchée par Cyril Hanouna, évoquant un possible déménagement de son équipe, ce qui a suscité encore plus de spéculations. « Peut-être que l’année prochaine », a-t-il dit, laissant entendre que les studios de C8 pourraient se rapprocher de ceux de Quotidien, actuellement situés dans le 15ème arrondissement de Paris. Cette annonce a été interprétée par certains comme une stratégie de déstabilisation envers Yann Barthès et son équipe. « On va déménager ? Ça, à mon avis, c’est eux qui vont déménager, s’ils savent ça ! », a ironisé Hanouna, ajoutant une dimension menaçante à ses propos.

Une rivalité exacerbée par la controverse

Cette situation met en lumière non seulement les tensions raciales potentielles au sein des médias français mais aussi la manière dont ces incidents peuvent être exploités dans la guerre des audiences télévisuelles. La réaction de la production de Quotidien montre une volonté de transparence et de correction des erreurs, tandis que l’utilisation de l’incident par Cyril Hanouna révèle les dynamiques compétitives féroces qui existent entre les différents programmes de divertissement.

Les implications de ces événements sont donc doubles : elles concernent à la fois la gestion interne des équipes de production et la perception publique des émissions, influençant potentiellement les choix des téléspectateurs. Alors que Quotidien tente de réparer son image, TPMP pourrait voir une opportunité d’attirer un public plus large, exploitant les failles de ses rivaux pour renforcer sa propre position dans la guerre des talk-shows en access prime time.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici