Stéphane Plaza : scandale ! Découvrez la vidéo choc de l’agent immobilier en plein pirouette matinale !

0
354

Stéphane Plaza est rapidement devenu l’un des animateurs les plus incontournables sur M6. Le célèbre agent immobilier anime plusieurs émissions à succès qui plaisent à la chaîne. Sa vie amoureuse, quant à elle, reste un mystère pour ses fans, bien qu’il affirme être toujours célibataire. Son amitié avec Karine Le Marchand, une autre animatrice populaire, est bien connue. Cependant, il ne s’attendait sûrement pas à être accusé trois fois des mêmes faits. Trois de ses anciennes compagnes prétendent avoir subi des sévices tels que des morsures, des menaces et des doigts cassés lorsqu’elles étaient en couple avec lui. Stéphane Plaza se défend contre ces accusations, les qualifiant tout simplement d’« accusations fantaisistes » et « d’allégations totalement exagérées, voire mensongères ».

Selon Stéphane Plaza, cette situation serait une vengeance personnelle de la part de ses ex-compagnes qui se sont unies contre lui pour lui nuire. Son avocate a tenu à souligner cette hypothèse pour défendre son client en déclarant : « Ces allégations ne sont pas étrangères à trois femmes qu’il a fréquentées et qui, finalement éconduites, se sont liguées contre lui pour lui porter préjudice par tous les moyens ». Il est à rappeler que Stéphane Plaza avait déjà déposé une plainte pour harcèlement et cyberharcèlement en juin dernier, mais pour le moment, cette plainte n’a eu aucune suite.

Les trois ex-compagnes de Stéphane Plaza maintiennent que les sévices qu’elles ont subis alors qu’elles étaient en couple avec lui étaient bien réels. Dans cette affaire, une ancienne vidéo de l’animateur, datant des années 2000, refait surface et risque d’avoir un impact sur le déroulement de l’affaire. Dans cette séquence, Stéphane Plaza participait à l’émission « C’est quoi l’amour » sur TF1 et déclarait : « On va rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Le matin, j’aime bien une bonne petite pipe. Et le soir, un petit mot d’amour. Voilà, des fois, je préfère le matin. D’autres, le soir. J’aime les femmes et je ne suis pas très exigeant. Sauf le matin ».

La question est maintenant de savoir si Stéphane Plaza pourra rester sur M6 malgré ces accusations. Pour sa part, la chaîne semble catégorique. En effet, Nicolas de Tavernost, le président de M6, a déclaré sur BFM Business le 6 novembre dernier que les enquêtes internes n’ont mis en évidence aucun élément justifiant une sanction à l’encontre de Plaza. Il a également souligné le soutien de ses collègues.

Cependant, ces conclusions internes suscitent la perplexité de Sarah Brethes, une journaliste de Mediapart qui a recueilli des témoignages contradictoires. Elle déclare : « Quand je vois que les enquêtes internes n’ont révélé aucun problème, je ne comprends pas ». Elle rapporte des comportements déplacés tels que des blagues sexistes et des exhibitions régulières de la part de Stéphane Plaza, en contradiction avec les résultats des enquêtes internes de M6. La question qui reste en suspens est de savoir si Stéphane Plaza bénéficie d’une impunité de la part de la chaîne malgré les témoignages discordants. Il semble en tout cas que les enquêtes internes ne reflètent pas les expériences partagées par certaines sources.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici