Adieu à une Légende : Micheline Presle, Icône du Cinéma Français, Nous Quitte à 101 Ans

0
5774

La scène cinématographique française perd l’une de ses étoiles les plus brillantes. Micheline Presle, dont le talent fut révélé au grand jour grâce au film emblématique « Le Diable au corps » en 1947, a tiré sa révérence le mercredi 21 février 2024, ayant atteint l’âge remarquable de 101 ans. Son départ a été annoncé par Olivier Bomsel, son gendre, qui a partagé cette nouvelle émouvante avec BFM TV, suite à une annonce initiale faite à l’Agence France-Presse (AFP).

François Truffaut, célèbre cinéaste, avait autrefois proclamé Micheline Presle « la plus grande actrice du monde », un hommage poignant qu’il lui avait rendu dans son ouvrage critique « Les films de ma vie », publié en 1975. La fin de Micheline est survenue paisiblement à la Maison nationale des artistes à Nogent-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, comme l’a révélé Olivier Bomsel à l’AFP, une information que BFM TV a ensuite confirmée.

Au moment de la rédaction de cet article, les détails précis entourant les causes de son décès n’ont pas été révélés. Ses funérailles, quant à elles, se dérouleront dans la plus stricte intimité. La carrière illustre de Micheline Presle a démarré dans les années 1930, et dès l’âge de 17 ans, elle connut un succès précoce avec le film « Jeunes Filles en détresse » de Georg Wilhelm Pabst en 1939. C’est d’ailleurs son rôle dans ce film, où elle incarnait Jacqueline Presle, qui l’inspira à adopter son nom de scène.

Au cours de sa longue et distinguée carrière, Micheline Presle a brillé aux côtés des plus grands réalisateurs et acteurs du théâtre, du cinéma et de la télévision français, accumulant plus de 150 rôles à l’écran, y compris des apparitions à Hollywood. Elle a collaboré avec des légendes telles que Sasha Guitry, Claude Chabrol et Jacques Demy. Sa performance inoubliable dans « Le Diable au corps » a conquis le cœur des Français et lui a valu le prix de la Meilleure actrice aux Victoires du cinéma français en 1947. Elle a de nouveau été honorée en 1950 pour son rôle dans « Les Derniers Jours de Pompéi », co-réalisé par Marcel L’Herbier et Paolo Moffa.

En reconnaissance de son apport exceptionnel au cinéma, un César d’honneur lui a été décerné en 2004. Micheline Presle a également joué dans deux œuvres de sa fille, la réalisatrice Tonie Marshall : « Vénus Beauté (Institut) » en 1999 et « France Boutique » en 2003, cette dernière étant la première femme à remporter le César de la meilleure réalisation. Le décès de Tonie Marshall, après une longue maladie, a été un moment particulièrement poignant dans la vie de Micheline Presle, marquant la fin d’une ère pour le cinéma français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici