Amanda Lear dévoile les ombres de Hollywood : récit d’une échappée face au prédateur en pyjama »

0
845

Dans une révélation captivante au cours de l’émission C l’hebdo le 17 février 2024, Amanda Lear a partagé des moments marquants de sa carrière étincelante ainsi que ses rencontres sombres. Invitée d’honneur d’Aurélie Casse, Amanda a ouvert son cœur sur les prédateurs qu’elle a affrontés dans sa vie.

Au centre de l’attention, Amanda Lear, brillant actuellement dans « L’Argent de la Vieille » au Théâtre Libre de Paris, s’est prêtée au jeu des confidences sur le plateau de C l’hebdo ce samedi. Elle n’a pas manqué de partager une multitude d’anecdotes personnelles. Ayant été la muse de Salvador Dali pendant de nombreuses années, elle a évoqué avec émotion ses souvenirs inoubliables avec lui, malgré son caractère tyrannique et envahissant. Amanda a exprimé son amour pour la scène, révélant son cheminement vers l’autonomie et la confiance en soi.

Interrogée par Aurélie Casse sur la révolution MeToo et son ressenti en tant que potentielle victime, Amanda a répondu qu’elle ne se sentait plus en danger désormais. Elle a admis avoir été traitée comme un objet dans le passé, surtout en tant que mannequin, une expérience qu’elle juge humiliante.

Amanda a ensuite partagé une expérience déplaisante à New York avec un célèbre producteur de cinéma américain, qu’elle compare au « Harvey Weinstein de l’époque ». Invitée dans sa suite d’hôtel pour un bout d’essai, elle a été choquée de le voir en pyjama et se dirigeant vers la chambre. Courageusement, Amanda a choisi de partir immédiatement, soulignant que sa décision pourrait avoir impacté sa carrière à Hollywood, mais évoquant le piège dans lequel d’autres auraient pu tomber. Ses confidences ont laissé une empreinte glaçante sur le plateau et les téléspectateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici