Dany Boon et son Voilier de Luxe : L’Optimisation Fiscale qui Fait des Vagues

0
1265

L’humoriste et réalisateur Dany Boon se retrouve au cœur d’une polémique liée à l’acquisition d’un somptueux voilier. L’affaire, révélée par Le Canard enchaîné, met en lumière une astuce fiscale permettant d’échapper à la TVA, une pratique légale mais qui soulève des questions.

Une Acquisition Maritime Astucieuse

En 2021, Dany Boon aurait acquis un voilier de 21 mètres de long pour la somme de 3,5 millions d’euros, via une société offshore basée à Antigua-et-Barbuda. Cette démarche aurait permis à l’artiste d’économiser pas moins de 700 000 euros, correspondant à la TVA de 20% normalement applicable.

Légalité et Paradis Fiscaux

Selon le magazine Closer, cette optimisation fiscale est légale car le voilier, baptisé Umaren et doté de quatre luxueuses cabines, aurait été enregistré dans l’archipel d’Antigua-et-Barbuda, connu comme un paradis fiscal. Cependant, la légalité de cette démarche repose sur des subtilités réglementaires européennes.

Des Règles Européennes Pointilleuses

La réglementation européenne stipule que le bateau, livré en France, aurait dû quitter les eaux européennes six mois après son achat, puis à nouveau tous les dix-huit mois pour éviter l’application de la TVA.

La Fin d’une Épopée Fiscale ?

Le 18 septembre, Dany Boon aurait mis en vente son voilier pour un prix réduit de 1,350 million d’euros, mentionnant explicitement que « les taxes ne sont pas réglées ». Cette décision pourrait marquer la fin de cette histoire d’optimisation fiscale.

Réflexions sur les Pratiques Fiscales

Cette affaire soulève des questions sur les pratiques fiscales liées à l’achat et à la vente de biens de luxe, même lorsque celles-ci sont légales. Elle met en lumière les mécanismes d’optimisation fiscale dont peuvent bénéficier certaines personnalités pour réduire leur facture fiscale, tout en respectant la légalité.

Un Débat Public Relancé

L’histoire du voilier de Dany Boon relance le débat sur l’éthique des pratiques d’optimisation fiscale, surtout dans un contexte économique tendu. Elle invite à une réflexion plus large sur les réglementations fiscales en vigueur, et sur leur adéquation avec les principes d’équité et de justice fiscale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici