L’adieu à René Chateau, l’architecte des succès de Belmondo, à 84 ans : Une étoile du cinéma s’éteint

0
492

La triste nouvelle vient de tomber ce mercredi 14 février, marquant la fin d’une ère pour le cinéma français : René Chateau, le prodigieux éditeur vidéo et ex-producteur de la légende Jean-Paul Belmondo, nous a quittés à l’âge de 84 ans. Son décès, survenu naturellement dans le paisible golfe de Saint-Tropez durant la semaine du 10 février, laisse derrière lui un vide immense dans le cœur des cinéphiles et un héritage cinématographique inestimable.

René Chateau, souvent salué comme « La Mémoire du Cinéma Français », a enrichi le septième art avec son catalogue indépendant et unique de films, devenant une figure incontournable et respectée. Ses obsèques, prévues en toute intimité ce jeudi 15 février au crématorium de Vidauban, marquent la fin d’un chapitre riche en contributions significatives à l’industrie cinématographique.

Né en juillet 1939 au Mans, René Chateau a tracé un parcours remarquable, passant de journaliste passionné à collectionneur averti, sans oublier ses rôles de photographe, éditeur, producteur, et même propriétaire de cinéma. Sa passion pour le cinéma, nourrie dès son plus jeune âge dans les salles obscures de Montreuil-sous-Bois à la porte des Lilas, l’a conduit à créer la revue cinématographique La Méthode, lui ouvrant les portes d’une carrière illustre.

Sa collaboration avec Jean-Paul Belmondo, débutée dans les années 60, a été couronnée de succès, forgeant un duo légendaire qui a marqué l’histoire du cinéma français. Leur association, à travers des œuvres telles que « Flic ou voyou », « L’As des as », et « Le Professionnel », a non seulement captivé les spectateurs mais a également défini une époque dorée du cinéma.

Au-delà de sa relation avec Belmondo, René Chateau a laissé une empreinte indélébile en tant qu’éditeur vidéo, lançant courageusement la restauration de films français classiques et offrant une nouvelle vie à des chefs-d’œuvre cinématographiques à travers sa collection « La Mémoire du cinéma français ». Sa vision a permis de préserver et de célébrer le patrimoine cinématographique, rendant accessible à tous des trésors du septième art.

René Chateau était également un fervent collectionneur, transformant sa villa en un véritable sanctuaire dédié aux rééditions vidéos, aux affiches de films, et aux ouvrages consacrés aux plus belles affiches du cinéma. Sa passion pour le cinéma, qui l’a animé jusqu’à son dernier souffle, continuera d’inspirer les générations futures de cinéastes et de cinéphiles.

En cette période de deuil, le monde du cinéma rend hommage à un homme dont la vie a été dédiée à la célébration et à la préservation du cinéma français. René Chateau, par son travail acharné et sa dévotion, restera à jamais gravé dans la mémoire collective comme un pilier du cinéma, dont l’héritage continuera de briller pour les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici