Nagui, en lien avec un assassinat – une vérité stupéfiante …

0
577

Nagui a tout pour être heureux dans sa vie. En effet, côté personnel il est marié à Mélanie Page avec qui il a eu quatre merveilleux enfants. Quant à l’aspect professionnel, il est l’un des animateur le mieux payé du petit écran. Grâce à ses multiples programmes très célèbres, comme « N’oubliez pas les paroles » ou encore « Taratata », Nagui est multimillionnaire.

Nagui percevrait à la fois son salaire d’animateur versé par France 2 mais également celui de producteur. « Mais c’était sans compter sur les recettes de sa société de production, Air Production, qui s’élèveraient à près de 32 millions d’euros annuels », a ajouté le magazine people « Paris Confidences ».

Au niveau personnel, il est très épanoui. Le célèbre couple formé par Nagui et Mélanie Page est très actif sur les réseaux sociaux. En effet, les tourtereaux très complices et fusionnels dans la vie postent régulièrement des photos de leur quotidien. Ils semblent plus amoureux que jamais.

En réalité, l’animateur préféré des français selon le dernier classement du JDD serait comblé à tous les niveaux. Malgré tout, l’animateur en question a vécu une période particulièrement compliquée. Derrière son sourire à toute épreuve, le mari de Mélanie Page cache un terrible secret qu’il a toujours fait en sorte de ne jamais divulguer …

Alors qu’il participait à une émission sur la mort du président Kennedy, le père d’une famille recomposé a annoncé qu’il connaissait la terrible vérité sur sa mort. Alors que de nombreuse thèses ont fait leur apparition, entre un assassinat commandité par le CIA ou encore l’œuvre d’un détraqué mental, Nagui qui n’a jamais oublié son humour légendaire, a confié qu’il connaissait toute la vérité …

« Moi je sais, mais je n’ai pas le droit d’en parler. C’est ça qui est chiant. Je le sais depuis longtemps et ce n’est pasce que l’on croit … « , a confié le célèbre animateur lors de son passage dans l’émission ‘C à vous’, présentée par Anne Elisabeth Lemoine sur France 5.

2

Laisser un commentaire