Scandale royal : Prince Harry révèle son addiction à une secte

0
554

Le prince Harry a récemment publié ses mémoires intitulés « Le Suppléant » dans lesquelles il dévoile des détails intimes sur sa vie et sa famille. Selon certaines sources, cette démarche serait motivée par l’influence d’une prétendue secte de psychothérapie dont il serait sous l’emprise.

Les relations tendues avec la famille royale

Le prince Harry n’a pas mâché ses mots dans son ouvrage, critiquant ouvertement certains membres de sa famille. Les frictions entre le duc du Sussex et les autres membres de la famille royale ont été largement commentées dans les médias. Selon une source citée par le magazine allemand Neue Post, les relations avec la famille ne s’amélioreraient pas tant que le prince Harry resterait sous l’emprise de cette secte de psychothérapie.

Les conséquences de la mort de Lady Di

Le prince Harry a été profondément affecté par la mort de sa mère, la princesse Lady Di, survenue alors qu’il n’avait que 12 ans. Il aurait cherché à communiquer avec elle par l’intermédiaire d’une voyante et aurait même sollicité un médium pour parler à sa mère. Selon une source citée par The Independent, cette douleur non surmontée aurait une influence sur son comportement actuel.

La prise mentale de la secte

La secte de psychothérapie dont il serait sous l’emprise aurait eu une influence sur le prince Harry, le convainquant qu’il ne pouvait rien garder pour lui et qu’un « striptease psychologique » serait la solution. Cette prise mentale inquièterait son entourage, convaincu qu’aucun échange ne serait possible.

En conclusion, les mémoires du prince Harry ont suscité de nombreux commentaires et interrogations sur sa vie personnelle et sa relation avec sa famille. Selon certaines sources, cette démarche serait motivée par l’influence d’une prétendue secte de psychothérapie, qui aurait une influence sur son comportement et ses relations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici