Prince William, Kate Middleton «Furieux d’être délogés» par Prince Harry, Meghan Markle ?

241

Le prince William et Kate Middleton sont-ils «furieux de se faire déloger» par le prince Harry et Meghan Markle ? C’est ce qu’affirme l’un des magazines de célébrités de cette semaine. La réponse simple est que ce n’est pas vrai.

Selon nos confrères du Globe, Kate Middleton et le prince William «sont choqués du coup de publicité à la hollywoodienne» lancé par le duc et la duchesse de Sussex. Le tabloïd affirme que Markle « ne manque aucune occasion de faire de la publicité, transformant sa grossesse et la naissance de son fils Archie en triomphes à la télévision ». En réalité, Markle a fait sa première apparition publique depuis son accouchement à Trooping the Colour samedi. et n’a pas été vu depuis un mois, à part quelques photos officielles du bébé, de sa mère, du prince Harry, de la reine Elizabeth et du prince Philip. Est-ce que cela fait aussi de Sa Majesté et Archie des demandeurs de publicité ?

À partir de là, la publication souvent discréditée montre que Markle et le prince Harry ont «continué de nourrir le vif intérêt du public avec le lancement de leur compte Instagram @SussexRoyal», qui, selon le magazine, a amassé un lot «astronomique 5.1 millions de fans » en seulement six heures. . Au cas où on sentait que la base du tabloïd ne pouvait être ni plus ni moins absurde, il explique ensuite comment le prince Harry a publié des photos prises lors de sa visite en Nouvelle-Zélande «avec Meghan planifiant astucieusement leur parution». Ils ont mal compris la manière dont ces images ont été téléchargées, précisément pour provoquer une discussion sur la disparition de certaines espèces animales et sur l’importance de la préservation de notre planète.

Lire aussi :  Brigitte Macron victime d'humiliations à répétition

Le magazine habituel cite un soi-disant « proche du couple royal » qui aurait déclaré : « Hollywood a formé Meghan à la publicité, et elle profite de toutes les occasions pour se faire voir et voir Harry dans les médias. » Encore une fois, la dernière apparition publique de Markle (avant Trooping the Couleur) était exactement il y a un mois, le 8 mai. Et bien qu’il n’y ait aucune preuve pour étayer son récit, le point de vente maintient toujours: « Ce comportement de mise en scène a rendu furieux » le Prince William et Kate Middleton. L’article se termine avec son prétendu informateur déclarant dans un langage ridicule : « Meghan et Harry peuvent gagner quelques batailles, mais ne vous y trompez pas – le futur roi et sa femme gagneront la guerre. »

Lire aussi :  Ophélie Winter, son ex aurait mentionné : 'Elle n’est pas bien avec elle-même

Pour mémoire, des sources au sein des deux maisons royales ont ignoré le récit du tabloïd. Il est vrai que Markle était une actrice, mais elle et les reportages du prince Harry, ainsi que ceux de Prince William et Middleton, reposent sur le fait qu’ils assistent à des événements ou soutiennent des actions, qu’ils partagent des photos de leur vie et qu’ils publient des déclarations sanctionnées par des médias sociaux. . Personne ne s’engage dans une publicité de type guérilla.

Bien sûr, nous ne sommes pas vraiment surpris par ce dernier article, compte tenu du nombre de récits fabriqués à leur sujet que nous avons déjà éliminés. Quand il s’agit du prince Harry, nous avons fait une couverture fictive du prince Charles reniant le prince Harry après qu’un test ADN a révélé qu’il n’était pas son vrai père. Trois mois plus tard, après la naissance d’Archie, le globe a également publié une fausse page de couverture affirmant que le prince Harry n’était pas le vrai père du bébé de Markle.

Lire aussi :  Ophélie Winter aurait des problèmes avec la police, elle est au fond du trou...

Le tabloïd a également fabriqué une multitude de couvertures sur les Cambridges. Après avoir entendu parler du futur roi qui aurait trompé sa femme avec leur amie Rose Hanbury, nous avons analysé le magazine pour avoir faussement insisté sur le fait que Prince William et Middleton étaient en «discussions de divorce». C’était inexact, tout comme une autre couverture la semaine suivante. qui a soutenu que Kate Middleton avait «déménagé» de la maison qu’elle partage avec le prince William lors d’une «séparation de procès».

Une autre histoire de la même publication rapportait à tort que Kate Middleton s’était effondrée après que le prince William l’avait trompée et qu’elle avait été retrouvée des heures plus tard dans une salle de bains verrouillée chez ses parents. Chacun de ces articles était inexact, de même que l’actuel article selon lequel le prince William et Kate Middleton sont «furieux» d’avoir été «éclipsés» par le prince Harry et Meghan Markle. Aucun des couples ne cherche ou n’a besoin de publicité. Pour le meilleur ou pour le pire, ils les suivent partout où ils vont.

Merci pour votre visite. Vous pouvez continuer la lecture sur la page suivante !

Loading...