Affaire Frédéric Guittard : nouvelles confidences stupéfiantes sur cet assassinat sur fond de divorce

0
163

Touria Rafjaoui est à l’origine du décès de son époux, Frédéric Guittard, en 2015. Il y a deux ans, elle a écopé d’une peine d’emprisonnement de 20 ans de réclusion criminelle ainsi que son complice, Jean-François Ornano. La drame a eu lieu, il y a sept ans. A l’époque, Frédéric Guittard est découvert sans vie au sein de son domicile. Les enquêteurs découvrent qu’il a reçu trois balles et que son appartement a été fouillé dans les moindre recoins.

Alors qu’il était en instance de divorce avec sa femme Touria Rafjaoui, les ex tourtereaux étaient en désaccord concernant le partage des biens ainsi que sur la garde de leurs enfants. Les disputes étaient récurrentes au sein du couple, selon nos confrères du Parisien, qui ont consacré un dossier sur ce drame familial terrible. A l’époque, Touria Rafjaoui s’entoure d’amis corse, qui tente de trouver des infirmations compromettantes sur son futur ex mari.

Les deux complices apprennent que Frédéric Guittard étaient accro aux clubs échangistes. Il avait également récolté des informations compromettantes sur son épouse afin de la faire céder à ses demandes. Selon les proches de Touria, il l’aurait menacée à plusieurs reprises de rendre public ses informations sensibles. Le couple a atteint un point où faire marche arrière était devenu impossible.

« A l’époque, trois accusés devaient faire face aux juges, la cour d’assises de la Sarthe n’ayant pas réussi à savoir qui était la personne ayant tué Frédéric Guittard. L’une de ces trois accusés, Magalie Pinardaud, s’est cependant suicidée avant le début du procès, qui se déroulait au Mans 10 jours plus tard », a rapporté le magazine people Closer.

Il y a deux ans, nos confrères du Parisien précisaient que la cour d’assises du Maine-et-Loire avait condamné Touria Rafjaoui et son complice Jean-François Ornano à 20 ans de prison en appel pour avoir prémédité et tué Frédéric Guittard. Selon l’avocat de Jean-François Ornano, celui-ci a révélé que ce n’était pas lui qui avait tiré sur la victime, décédé à la suite de trois tirs.

Me Pascal Rouiller a indiqué que François Ornano avait « accepté la peine au nom du couple qu’il formait avec Magalie Pinardaud [qui s’est suicidée avant le procès, ndlr]. Mais il maintient qu’il n’est pas l’auteur du meurtre ». Chacun se renvoie la balle dans cette affaire très médiatisée. Quant à son ex femme, Touria, elle a confié « n’a jamais voulu la mort de son mari ».

Laisser un commentaire