Alex Goude, au fond du trou – calvaire vécu à cause de Pierre- Jean Chalençon …

0
318

Le célèbre animateur, Alex Goude vit une période particulièrement compliquée. Celui qui affiche un sourire à toute épreuve a été confrontée à une épreuve douloureuse qui a eu de véritables répercussions sur son moral. En effet, le père d’un petit garçon a longtemps été accusé d’avoir participé aux dîners clandestins organisés par Pierre-Jean Chalençon, l’ex acheteur de l’émission ‘Affaire Conclue’, présentée par Sophie Davant.

Une rumeur qui a de graves répercussions sur sa carrière professionnel, puis que l’animateur a révélé qu’elle lui avait fait perdre un contrat. Mais ce qui l’enrage dans toute cette affaire, ce sont les rumeurs sans fondement qui se propagent à une vitesse éclair sur les réseaux sociaux, et qui ne permettent pax au principal intéressé de se défendre.

Aujourd’hui, Alex Goude crie haut et fort qu’il n’a jamais participé à ses dîners clandestins et que la photo de lui, en compagnie de Pierre-Jean Chalençon a eu lieu bien avant l’apparition de la crise sanitaire, qui a fait des ravages sur son passage. Il déplore un tribunal du net, qui peut à la fois être odieux et terrible.

« Je me suis pris à un flot de haine hystérique. Je me suis pris des milliards d’injures. Franchement, je n’ai pas dormi pendant trois jours. J’ai pleuré tous les jours. C’est un truc de fou. Une fake news la semaine dernière disait que j’étais au dîner de Pierre-Jean Chalençon, où je n’étais pas « , a-t-il annoncé.

Avant de poursuivre : « La photo date de plusieurs mois, j’ai été chez lui et on a mangé un repas, dégueulasse en plus, récupéré en click-and-collect dans un restaurant en bas de chez lui. On était cinq à dîner, parce que Pierre-Jean Chalençon voulait faire une exposition Napoléon à Las Vegas. Donc rien à voir avec la choucroute ».

Aujourd’hui, le père du petit Elliot continue à clamer son innocence face à cette rumeur persistante qui lui a fait perdre toute sa patience. « Je n’ai jamais été dans un dîner payant chez lui avec un chef et des serveurs. Jamais. Je trouve qu’on vit quand même une période assez violente. Aujourd’hui, tout le monde réagit au quart de tour pour le moindre truc. Il n’y a vraiment plus aucun recul. On est dans une société qui fait vraiment flipper’, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire