Benjamin Castaldi, « Je vais crever ! ». Des révélations atroces …

0
686

Le célèbre animateur et désormais chroniqueur, Benjamin Castaldi, serait confronté à une succession d’épreuves, dont il aurait beaucoup de mal à gérer. Il faut dire que l’année 2020 a été riche en émotions pour lui qui a déjà divorcé trois fois au cours des deux dernières décennies. De plus à en croire les dernières rumeurs, il rencontrerait des difficultés dans son couple, suite à la période de confinement qui aurait eu de lourdes répercussions sur sa vie.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Par ailleurs, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur le père de famille et livre des nouvelles très préoccupantes à son sujet. Selon la publication, le chroniqueur de l’émission TPMP, animée par Cyril Hanouna, serait au bord de la dépression. Une situation qui serait devenue intenable pour Benjamin Castaldi.

En effet, celui qui a goûté à nouveau aux joies de la paternité récemment, doit faire face à de graves problèmes financiers. Il a annoncé qu’il vivait avec seulement 1600 euros par mois, une somme insuffisante pour faire face à toutes ses dépenses mensuelles. Aujourd’hui, il n’arriverait pas à sortir la tête de l’eau.

 » Jai 20 000 euros d’impôts à payer, j’ai le crédit de la maison, j’ai une pension alimentaire. Donc j’ai un train de vie à assurer », a-t-il confié. Une situation précaire qu’il n’a jamais connu, puisqu’il touchait 680 000 euros par saison de l’émission de télé-réalité, Secret Story. Mais comment est-il arrivé à une telle situation, avec de tels revenus engrangés auparavant ?

En effet, Benjamin Castaldi a accumulé les dettes et après avoir payé les huissiers, il se retrouve avec 1600 euros de revenus. Pour s’en sortir, il a décidé de déposer un dossier de surendettement. « Si je ne fais pas ça, je ne peux pas m’en sortir. Si on ne me laisse pas respirer, je vais crever ! « , a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici