Bernadette Chirac, anéantie par la maladie, elle ne peut plus parler …

0
268

L’ancienne première dame de France, Bernadette Chirac vit une période particulièrement compliquée. Celle qui s’est faite très discrète depuis la mort de son mari, Jacques Chirac a dû faire face à de graves problèmes de santé. Confinée dans son appartement parisien depuis deux ans, Bernadette Chirac ne recevait que très peu de visite.

Récemment, sa fille Claude Chirac a donné des nouvelles de sa mère, qui sont inquiétante. Elle a également évoqué l’hommage rendu à son illustre père. « Ce fut un moment très fondamental pour nous, pour ma mère, pour mon mari, pour mon fils, pour moi », a-t-elle annoncé sur le plateau de Michel Drucker.

Avant de poursuivre : « Chacune de ces personnes qui sont venues, qui ont fait le pas pour venir le saluer, nous ont apporté un peu de réconfort qui nous a vraiment tous aidés à surmonter ce moment, qui pour tous est un moment difficile de souffrance. Et grâce à toutes ces personnes qui sont venues spontanément, ce fut une période moins difficile à traverser, pour ma mère en particulier ».

Michel Drucker a également évoqué les difficultés de parler de Bernadette Chirac. « J’ai fait une interview il y a quelques années, avant qu’il arrête de parler , car pendant dix ans j’ai fait des programmes seniors avec elle. Et l’année dernière, j’ai dû aller l’interviewer chez elle, et ça a été très compliqué « , a déploré l’animateur de 78 ans.

Une information confirmée par le journaliste Henry Jean Servat, qui a récemment déclaré : « Je pense qu’elle ne se montrera plus, qu’elle ne fera plus d’interview. Elle est fatiguée ». Des propos inquiétants, qui laissent présager le pire concernant la situation de la veuve de Jacques Chirac.

Par ailleurs, il y a quelques semaines, l’ex première dame de France, Bernadette Chirac a fait une belle frayeur à ses proches. En effet, elle a échappé de peu à un terrible accident après une fuite de gaz dans son immeuble parisien. Selon le magazine people Closer, elle a été sauvée de justesse par le gardien de l’immeuble.

Laisser un commentaire