Bernard Tapie, a atteint le fond, sa santé s’est encore dégradée

0
852

Le célèbre homme d’affaires, Bernard Tapie doit faire face à un double cancer depuis plusieurs années. Alors que son état de santé semblait s’être s’amélioré, malheureusement depuis quelques semaines, sa santé a empiré. Celui qui a été victime récemment, d’un violent cambriolage a brisé le silence sur ce cancer, qui l’a beaucoup affaibli. Malgré la douleur intense et le recours à des traitements très intrusifs, l’ex ministre fait preuve d’un courage et d’une détermination sans faille.

«C’est une longue maladie pour moi parce que ça fait trois ans. Et je suis au plus mauvais point que j’ai connu depuis trois ans. Et c’est d’autant plus dommage que de janvier jusqu’à juin, grâce à un traitement expérimental, mes tumeurs avaient baissé de 70%. Et puis, je me suis senti pas bien du tout au début de l’été. On a fait un scanner de témoin et on a découvert 20% de nouvelles et mes anciennes avaient doublé », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre : « Et moi je suis convaincu que je vais surmonter cette période (…) Ils disent que je suis dans une phase un peu compliquée mais qu’on n’a pas de raison de désespérer. Vous savez ici, il y a pire que moi. A côté de moi, il y a une jeune mère de famille de 37 ans avec une tumeur au cerveau ».

Malgré la maladie qui prend une ampleur très importante dans sa vie, Bernard Tapie a fait savoir, via son avocat, maître Julia Minkowski, qu’i ferait tout son possible pour se présenter à toutes les audiences qui ont débuté au mois de Mai. Par ailleurs, l’ex dirigeant de l’Olympique de Marseille a subi avec son épouse, un cambriolage particulièrement violent, il y a quelques semaines. Les individus n’ont pas hésité à le frapper.

Le couple dormait quand quatre hommes sont entrés par effraction dans la maison de Combs-la-Ville près de Paris juste après minuit. Ils les ont battus et ligotés avec des cordons électriques avant de s’enfuir avec leur butin. Dominique Tapie avait réussi à se libérer et s’était rendue chez un voisin, d’où elle a appelé la police. Légèrement blessée par plusieurs coups au visage, elle avait été transportée à l’hôpital pour un contrôle.

Lors du cambriolage, les auteurs « l’ont tirée par les cheveux parce qu’ils voulaient savoir où se trouvait le trésor », a déclaré à l’AFP le maire de Combs-La-Ville, Guy Geoffroy. « Mais bien sûr, il n’y avait pas de trésor, et le fait qu’ils n’en aient pas trouvé n’a fait qu’empirer la violence. », a-t-il poursuivi.

2

Laisser un commentaire