Caroline de Monaco, fortune dilapidée, elle porte plainte contre son époux !

0
639

La princesse Caroline de Monaco soutiendrait son époux, le prince Ernst August de Hanovre, dans une bataille qu’il mène contre son fils.

Le prince Ernst August de Hanovre ne semble pas prêt d’en finir avec les procès. Sauf que cette fois, il n’occupe pas la place de l’accusé. Le chef de la maison de Hanovre mène une guerre judiciaire contre son fils aîné, des mains duquel il souhaite reprendre une propriété. Le mari de Caroline de Monaco accuse sa progéniture Ernest Auguste Jr de vouloir «dilapider les bien de la famille en Allemagne ».

La propriété querellée est celle de Marienberg, un château d’une grande étendue, siège de la famille des Welfes, et qui comprendrait aussi des forêts et des terres en Basse-Saxe. Le prince Ernst August de Hanovre aurait légué ce bien à son fils dans le cadre d’une succession anticipée. Mais il souhaite aujourd’hui revenir sur sa décision.

«Depuis la fin de l’année 2020, une action en justice dans laquelle le prince August de Hanovre demande à son fils le prince héritier Ernest Auguste Jr. de lui restituer le château de Marienberg et le domaine familial de Calenberg ainsi que le Palais de Herrenhausen à Hanovre », peut-on lire dans le communiqué rédigé à cet effet.

Selon le magazine Reines et rois, Caroline de Monaco, qui entretiendrait de bons rapports avec son beau-fils, s’est rangé du côté de son mari dont elle est séparé depuis plus de dix sans qu’ils n’aient divorcé. Le 23 mars 2021, Ernst August de Hanovre a écopé d’une peine de prison de dix mois avec sursis par le tribunal régional de wels.

Le mari de Caroline de Monaco était accusé d’avoir agressé un policier et proféré des menaces sur ses employés. «Le tribunal a estimé qu’il était prouvé que l’homme de 67 ans, en état d’ébriété, avait agressé des policiers et menacé gravement un couple travaillant sur sa propriété». Le prince Ernst August de Hanovre a en outre été interdit de résider, durant trois ans, dans sa propriété en Haute-Autriche.

Si le père d’Alexandra de Hanovre a durant le procès présenté ses excuses pour son comportement, il n’a cependant pas accueilli la décision de quitter sa propriété dans laquelle il demeurait depuis 30 ans avec joie. Il a décidé de faire appel de cette décision, et a écrit une lettre à la ministre autrichienne de la Justice, Alma Zadic. La sœur aînée du prince Albert ne s’est pas exprimée à ce sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici