Céline Dion endeuillée : la disparition d’un ami qui l’a anéantie

0
521

C’est ce dimanche 13 décembre que Céline Dion a appris comme tout le monde la triste nouvelle. Une véritable perte pour la diva. Cette figure emblématique du monde du Hockey canadien était le meilleur ami de son regretté époux René Angelil, décédé en janvier 2016 des suites d’un cancer. L’ancien président et directeur général de l’Avalanche du Colorado et des Nordiques du Québec, Pierre Lacroix, s’est éteint à l’âge de 72 ans après des complications liées au coronavirus, selon plusieurs sources.

Pierre Lacroix a été soigné des semaines plus tôt pour une infection au coronavirus. La cause de son décès serait une crise cardiaque, «probablement causée par la Covid-19», a expliqué Robert Sauvé, son ancien partenaire. «Il allait mieux cette semaine », a-t-il dit, avant d’ajouter : «mais ça s’est détérioré samedi soir ».

«Je suis profondément attristée d’apprendre le décès de Pierre Lacroix. Pierre était le meilleur ami de René et nous avons partagé tant de moments merveilleux avec lui et son épouse Coco. Quel privilège de les avoir tous les deux dans nos vies », a écrit la chanteuse sur son compte Instagram, en légende d’une photo d’elle avec René, Pierre Lacroix et l’épouse de ce dernier.

« Mes pensées vont à Coco et à leurs fils Martin et Éric, ainsi qu’à toute leur famille. Avec tout notre amour, Céline, René-Charles, Nelson & Eddy », a conclu la diva. « Tellement désolé pour toi, perdre quelqu’un qu’on aime c’est toujours si difficile », « Beaucoup de force », « Nous, vos fans, pensons à vous ! », ont écrit nombreux ses abonnés en guise de soutien. Des messages qui sans doute lui ont apporté un peu de réconfort dans cette épreuve qui intervient près de cinq ans après la perte de son époux.

« La capacité de dénicher des talents de Pierre Lacroix, son appréciation pour les joueurs d’élite et le fait qu’il n’avait pas peur de faire de grosses transactions ont fait de lui l’un des meilleurs bâtisseurs dans l’histoire récente de la LNH », a pour sa part déclaré, à travers un communiqué, Gary Bergman, le commissaire de la Ligue nationale de Hockey. En 1995 et 2001, le nom de Pierre Lacroix était gravé sur la Coupe Stanley.

En attendant que la crise sanitaire pointe le bout du tunnel et qu’elle puisse reprendre la route dans le cadre de sa tournée Courage World tour, l’interprète de My heart will go on profite de ses jumeaux Nelson et Eddy, 10 ans alors que René-Charles, 19 ans, l’aîné de ses trois enfants, a choisi de se confiner à Las Vegas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici