Céline Dion mère d’une petite fille, confidences qui en disent long sur son secret bien gardé

1
11905

Céline Dion qui ne devrait retrouver la scène qu’en 2023 n’aurait toujours pas renoncé à ce projet dans sa vie. 

La chanteuse canadienne rêverait toujours d’avoir une fille et elle continuerait de songer à l’adoption. En dehors du fait d’avoir son mini-moi comme le faisait savoir le magazine Ici Paris, Céline Dion souhaiterait réparer un coup du sort, ce drame dont elle a été victime il y a quelques années. 

Lorsqu’elle était enceinte des jumeaux Eddy et Nelson, la veuve de René Angelil attendait en fait des triplés. « Le coeur de cet autre petit bébé s’est arrêté de battre cinq jours plus tard… Je resterai toujours avec cette question. Moi qui souhaitais avoir une fille, je me demanderai toujours… », confiait-elle.

« J’ai conservé le placenta et je suis quand même habitée par trois petits bébés », avait ajouté Céline Dion à la télévision québecoise. « Autant dire que l’arrivée d’une petite princesse serait un beau miracle. En plus de partager son goût prononcé pour la mode, Céline pourrait retrouver cette relation si fusionnelle qu’elle a eue avec sa maman. Elle a tant d’amour à donner », commente la publication. 

La chanteuse pourrait prochainement lancer une procédure d’adoption, si celle-ci n’a pas encore été initiée. Après les ennuis de santé auxquels elle fait face depuis plusieurs mois, la diva canadienne serait isolée à Las Vegas où elle se rétablie doucement des spasmes musculaires qui l’ont contrainte à annuler ses derniers spectacles. 

Mais la maman de trois garçons doit aussi composer avec cette inquiétude qu’elle a concernant son fils aîné, René-Charles Angelil. Céline Dion craindrait que ce dernier sombre dans l’alcool, une addiction qui touchait le père de la chanteuse. D’autant plus que le jeune homme serait accro aux jeux de hasard comme son père décédé en janvier 2016. 

« On vient d’une grande famille et les gènes, ça circule, ça se propage. J’ai vu des choses, on a vécu des choses, que ce soit familiales ou dans l’industrie… J’ai toujours eu peur d’embarquer dans ce jeu-là […] Parce que mon père venait d’une famille alcoolique et abusive, c’est ma mère qui l’a sauvé. Nous, on a été très protégés », confiait la chanteuse. 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire