Charlène de Monaco, au fond du trou, confidence stupéfiante sur une maladie troublante

0
678

Plusieurs continuent d’épiloguer sur la santé de la princesse Charlène malgré les informations livrées à ce sujet par son mari. 


Le prince Albert a révélé que son épouse est désormais soignée pour une fatigue physique et mentale à l’étranger, sans préciser le pays où elle se trouve. Une explication qui semble n’avoir que très peu convaincu. Le magazine In Touch s’est questionné sur le mal dont souffre véritablement la mère des jumeaux Jacques et Gabriella. 


« C’est un grand mystère et certainement préoccupant », a glissé un proche de la famille royale avant de s’interroger: « Que cachent-ils? ». Charlène de Monaco a passé plusieurs mois en Afrique du sud suite à une infection ORL qui ne lui permettait pas de prendre l’avion de retour sur le Rocher, selon un communiqué officiel du Palais. 


Sa fondation a révélé qu’elle a subi plusieurs interventions chirurgicales, alors que certaines sources soutiennent que l’ancienne nageuse professionnelle a « failli mourir ». « Albert donne l’impression qu’elle a des problèmes mentaux, et il est difficile pour beaucoup de gens de comprendre pourquoi elle a passé six mois loin de ses enfants », déclare un proche qui a préféré garder l’anonymat. 


« Charlène ne pouvait pas voler avec son état. Maintenant, c’est comme si elle était une princesse de conte de fées enfermée dans une tour », poursuit-il. L’hypothèse d’une myosite dont souffrirait la princesse est évoquée. Il s’agit d’une pathologie qui s’attaque au système immunitaire. Celui-ci, « chargé de protéger l’organisme contre des attaques extérieures (microbes, virus…), se dérègle et s’attaque à l’organisme ». 


Le magazine Voici évoque pour sa part dans l’une de ses éditions une addiction aux médicaments, notamment aux anti-douleurs et aux somnifères, dont souffrirait Charlène de Monaco. L’épouse du prince Albert II serait à Zurich en Suisse où elle séjournerait dans un centre de désintoxication pour ultra-riches. L’établissement, baptisé Paracelsus Recovery, assure offrir un traitement contre l’addiction, et se définit comme le prestataire « le plus exclusif au monde ». 


Selon un média spécialisé, il « accueille des stars, des membres de la royauté et des gens qui valent plus cher que notre PIB ». Des membres de la royauté saoudiennes, ainsi que des aristocrates russes et d’autres célébrités mondiales y auraient séjourné, sans qu’aucun nom n’ait été révélé en raison de la confidentialité extrême dont jouit le cadre. « La clinique d’addiction et de santé mentale la plus individuelle et la plus discrète au monde », peut-on lire sur leur site.

Laisser un commentaire