Charlène de Monaco, son mari brise le silence sur sa terrible maladie – traitement très onéreux

0
435

La princesse Charlene de Monaco a passé une grande partie de 2021 en Afrique du Sud en raison d’une maladie qui l’a empêchée de rentrer chez elle à Monaco. Elle est partie sans voir ses deux enfants, les jumeaux de six ans la princesse Gabriella et le prince Jacques, ainsi que son mari le prince Albert  II, y compris à l’occasion de leur dixième anniversaire de mariage.

Charlene est retournée à Monaco début novembre, mais a apparemment continué à se battre avec sa santé. Le Palais Princier a publié mardi un communiqué confirmant qu’elle n’assisterait pas à la fête nationale de Monaco avec le prince Albert, afin de lui laisser « le temps de se remettre » de sa récente « mauvaise santé », tandis que mercredi le prince Albert a révélé qu’elle se reposait dans un endroit confidentiel. Aujourd’hui, le prince Albert a confirmé qu’elle était soignée dans un établissement « en dehors de Monaco ».

Le prince Albert, 63 ans, a expliqué qu’une intervention de type familial avait eu lieu avec Charlene, 43 ans, à la suite de son voyage à Dubaï la semaine dernière. Il a confié à la publication PEOPLE : « Je l’ai assise avec ses frères et une belle-sœur.  Elle avait déjà pris sa décision, et nous voulions seulement qu’elle le confirme devant nous. Elle le voulait. Elle connaissait déjà le meilleur. la chose à faire était d’aller se reposer et avoir un vrai traitement médicalement encadré.  Et pas à Monaco. Pour des raisons de confidentialité, il faudrait que ce soit quelque part en dehors de Monaco. « 

Il a ajouté: « Évidemment, il y a eu des conséquences de ses différentes chirurgies et des procédures qu’elle a subies au cours des derniers mois. C’était certainement un facteur, mais à ce stade, je préfère ne pas commenter davantage. Je peux dire qu’elle souffrait d’une fatigue incroyable. Elle n’avait pas bien dormi depuis plusieurs jours et elle ne mangeait pas bien du tout. Elle a perdu beaucoup de poids, ce qui la rendait vulnérable à d’autres maladies potentielles. Un rhume ou la grippe ou Dieu nous aide, COVID. »

Il a également rejeté d’autres spéculations sur la santé de Charlene, déclarant au magazine : « Parce que je sais qu’il y a des rumeurs, permettez-moi de dire : ce n’est pas COVID. Et ce n’est pas lié au cancer. Ce n’est pas un problème de relation personnelle. Et si vous voulez pour discuter d’une autre spéculation, ce n’est pas du tout lié à la chirurgie plastique ou au travail du visage. » 

Alors que le prince Albert a confirmé qu’elle souffrait désormais d' »épuisement, à la fois émotionnel et physique », la princesse Charlene s’est effondrée le 1er septembre en raison de complications suite à l’une des nombreuses interventions chirurgicales pour une infection grave et continue de l’oreille, du nez et de la gorge (ORL).  Selon un magazine allemand, elle serait internée dans un institut spécialisé en Suisse, dont le traitement couterait 300 000 euros par mois.

Laisser un commentaire