Charlène de Monaco, très gênée, cette humiliation qui ne passe pas !

0
178

La princesse Charlène n’a pratiquement pas d’amis à Monaco. Et maintenant, sa propre famille la poignarde dans le dos ! Son frère, de tous, a commis une amère trahison… La photo du traditionnel bal de Noël à Monaco fait grand bruit en Principauté. L’homme qui pose fièrement à l’Hôtel de Paris est Gareth Wittstock (37 ans), le frère de la princesse Charlène.

 Que lui, en tant que secrétaire général de sa fondation, se soit fait photographier avec des invités est compréhensible. Enfin, la « Fondation Princesse Charlène » organise le bal caritatif.
Une gifle au visage de sa sœur est la présence de la dame blonde à droite : il s’agit de Victoria Silvstedt (45 ans), une ancienne mannequin «Playboy » qui a eu une liaison avec le prince Albert (61 ans) ! 

Et les chemins du mari de Charlène et de la Suédoise de naissance ne se sont jamais vraiment séparés. Victoria vit à Monaco et est une habituée de nombreux événements. Et maintenant, de toutes les personnes, le frère de Charlene amène la blonde à bord.

 Quelle méchante ! Gareth est en fait la grande étape de Charlène à Monaco. Il était le seul de sa famille à s’installer en principauté. Une bonne nouvelle qui avait ravie l’heureuse maman de deux enfants.« J’ai du mal à me faire des amis ! Mon tempérament sud-africain et mon sens de l’humour ne correspondent pas aux gens de Monaco », a admis Charlène. 

C’est pourquoi la connexion avec Gareth est particulièrement étroite. Tant pis qu’il l’humilie maintenant ! Malheureusement ce n’est pas la seule humiliation à laquelle a été confronté l’épouse du prince Albert de Monaco, depuis son arrivée sur le Rocher. Il faut dire que la jeune femme a toujours eu du mal à trouver sa place.

D’autant plus que selon les rumeurs qui circulent à son sujet, elle aurait tenté de fuir la principauté trois fois durant son mariage. « Il y a quelques années, elle assistait au vernissage de l’exposition « Les années Grace Kelly », au Grimaldi Forum au bras de son compagnon. Selon un témoin présent sur les lieux, la maison Hermès aurait souhaité offrir deux sacs Kelly aux princesses Caroline et Stéphanie… Mais pas Charlène ! », a rapporté le magazine people Public. 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire