Grégory Lemarchal, confidences poignantes d’un proche sur les heures précédents sa mort

0
382

Le 30 avril 2007, à seulement 23 ans, Grégory Lemarchal rend son dernier souffle après un combat difficile contre la mucoviscidose. Ses fans ne l’ont jamais oublié et lui rendent régulièrement des hommages vibrants sur les réseaux sociaux. Son talent était indéniable et sa voix était même qualifiée  » de voix d’ange ».

Quelques semaines après sa disparition, Gérard Louvin, producteur et réalisateur de la « Star Academy » avait accordé un entretien au magazine people Closer et avait évoqué un message poignant envoyé par Grégory Lemarchal juste avant sa mort.« Grégory m’a envoyé un texto ce matin-là : ‘Tout va bien, je vais être transplanté ce soir.’ « , a-t-il annoncé.

Malheureusement, cette greffe ne se fera jamais. « il est mort calmement. Tout le monde était discret autour de lui car lui-même était très discret sur sa maladie. Je l’ai vu moi-même épuisé, mais jamais malade. Il y avait des bouteilles d’oxygène dans sa chambre et un kiné qui venait tous les deux jours, c’est tout. C’était une boule de chance« , a poursuivi Gérard Louvin.

« Laurence et Pierre Lemarchal, ses parents, poursuivent leur combat contre la mucoviscidose et viennent en aide aux autres personnes touchées par la maladie. Grégory Lemarchal est né à La Tronche près de Grenoble en 1983. Il a une sœur cadette, Leslie », a rapporté un confrère.

L’enfant au visage d’ange souffre de la mucoviscidose depuis qu’il est tout petit. Il a toujours été un grand actif et était passionné par le sport, et notamment le basket-ball, entre 7 et 12 ans. Mais sa passion première reste le chant et il n’hésite pas à chanter à n’importe quelle occasion.

En 1997, il gagne la Coupe de France de Jump Rock Champion. Il intègre plus tard l’émission très célèbre de la Star Academy, dont il remporte la saison. Côté coeur, sa plus belle histoire d’amour reste celle avec l’animatrice Karine Ferri, avec qui il était très complice et fusionnel.

Laisser un commentaire