Jalil Lespert passe à la vitesse supérieure avec Laeticia Hallyday, il scolarise ses filles aux USA !

0
22

La veuve du taulier et le célèbre réalisateur et acteur Jalil Lespert filerait le parfait amour. Le couple s’est rencontré il y a tout juste un an et depuis ils sont inséparable. A l’époque, l’ex de Sonia Rolland avait contacté Laeticia Hallyday afin de lui proposer de réaliser un biopic sur son défunt marin Johnny Hallyday, décédé en 2017 des suites d’un long combat contre un cancer des poumons.

L’alchimie a eu lieu instantanément entre les deux. En effet, le coup de foudre ne s’est pas fait attendre. Quelques semaines plus tard, la mère de Jade et Joy annonçait sa rupture avec son compagnon de l’époque, le restaurateur parisien, Pascal Balland. Ce dernier n’arrivait pas à accepter que Laeticia vive dans le souvenir en permanence de son défunt mari, contrairement à Jalil Lespert qui a toujours accepté cette situation.

En effet, l’âme de Johnny serait toujours parmi le couple, selon nos confrères de Closer. « Et c’est entourée par l’amour et la bienveillance d’un homme, que la maman de Jade et Joy honorait la mémoire de son défunt mari », avec qui elle a vécu maritalement pendant 23 ans, a rapporté la publication.

En décembre dernier, le couple avait rendu un vibrant hommage pour l’anniversaire des trois ans de la disparition de Johnny Hallyday. « Devant la tombe illuminée par des dizaines de bougies et de fleurs, Jalil était là. Discret, pudique, mais bien présent. Prêt à prendre la main de Laeticia ou la serrer contre lui quand les larmes faisaient briller ses yeux, au sein des chansons de Johnny, qui retenaient la nuit’, a rapporté la publication Closer.

Par ailleurs, le couple aurait décidé de passer à la vitesse supérieure dans leur relation. Un mariage serait envisagé, selon le magazine people Oops. De plus, le réalisateur envisagerait également de scolariser deux de ses enfants à Los Angeles afin de les voir plus souvent.

« S’il obtient l’autorisation des mamans, il prévoit même d’inscrire toute sa tribu dans les écoles de son quartier américain d’adoption », a rapporté le magazine people Closer, qui souligne le coût exorbitant des établissements scolaires privés. En effet, il faut compter 78 000 dollars par an et par enfant.

Laisser un commentaire