Jane Birkin évoque les exigences insoutenables de Serge Gainsbourg

0
129

France 3 a relaté la carrière de Jane Birkin dans un documentaire diffusé ce vendredi 16 septembre. La chanteuse fait des confidences sur son ancien compagnon Serge Gainsbourg. Lire aussi : Voici la raison pour laquelle Jane Birkin a largué Serge Gainsbourg !

Ils furent un couple durant douze ans, dont l’idylle fut à la fois passionnée et artistique. C’est sur le tournage de Slogan, en 1969, qu’il font connaissance. Très vite, elle deviendra sa muse. Avec elle, Serge Gainsbourg réalise ses plus grands succès dont Je t’aime… moi non plus, une chanson qu’il a écrit à l’origine pour Brigitte Bardot, quelques années plus tôt . 

Dans le documentaire Jane Birkin et nous, qui lui est consacré, la chanteuse de 73 ans évoque des tensions lors des séances d’enregistrement. « J’arrivais à faire tout le refrain et je partais tout de suite avec la note. Serge devenait dingue parce que je n’étais pas capable de faire des prouesses parfois compliquées dans les chants, dans les contre-chants, etc… », s’est-elle souvenue. Voir aussi : Charlotte Gainsbourg, choquée par la révélation faite par Alain Chamfort sur sa mère Jane…

« Il ne comprenait pas comment je pouvais être aussi bête et aussi dépourvue de rythme », ajoute-t-elle. Serge Gainsbourg est alors agacé. Et lorsqu’il perd patience, il n’hésite pas à le lui faire comprendre. « Je n’y arrivais pas. Donc, il me tapait avec une règle, il me hurlait dessus », relate l’artiste britannique. 

C’est alors que le régisseur s’interposait. « Il a hurlé ‘Stop, stop’, comme j’étais en larmes », se souvient-elle avec un rire discret. Et pour détendre l’atmosphère, il leur proposa de renvoyer l’enregistrement au mois de septembre. Une décision sage puisque cette pause produisit les résultats escomptés. Lire aussi : Charlotte Gainsbourg choquée par cette confidence dévoilée par Alain Chamfort sur Jane Birkin …

Une fois enregistré, le titre entra dans le Hit parade. Malgré leur séparation, les parents de Charlotte Gainsbourg ont conservé intact leur complicité et leur passion pour la musique. En 1990, bien qu’affaibli par « l’abblation de deux tiers du foie », le chanteur, désormais surnommé Gainsbarre, insiste pour écrire un album pour son ancienne compagne. 

« Février 1990. Jane Birkin et Serge Gainsbourg se retrouvent en studio pour graver dans la cire un dernier album, dont l’accouchement se fait dans la douleur. Obstiné, l’interprète de La Javanaise ne souhaitait pas renoncer à ce projet artistique. Pourquoi s’obstiner à faire un album ? Mais Gainsbourg tient beaucoup à ce disque, c’est son cadeau d’adieu », révélait Frédéric Quinonero dans son livre Jane Birkin – La vie ne vaut d’être vécue sans amour, sorti en 2017. « Son ultime déclaration sans espoir de retour d’un amour sans feinte », précisait-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici