Jean-Paul Belmondo, fin de vie terrible – révélations inédites sur France 2

0
2259

Le 6 septembre2021, Jean Paul Belmondo est mort. Une nouvelle qui a eu l’effet d’une bombe dans le monde du cinéma. Son décès a été confirmé lundi par le cabinet de son avocat, Michel Godest. Aucune cause de décès n’a été donnée. Depuis les hommages sont arrivées en masse sur les réseaux sociaux.

La carrière de Belmondo a duré un demi-siècle. Dans les années 1960, il incarne un nouveau type de star de cinéma masculine, caractérisée par une virilité pure plutôt que par une beauté classique. Il est ensuite apparu dans plus de 80 films et a travaillé avec de nombreux réalisateurs français majeurs, de François Truffaut à Claude Lelouch et Jean-Luc Godard, dont le film de 1960 « A bout de souffle » (« Au Bout de Souffle » dans son titre original français) a apporté aux deux hommes des éloges durables.

Les choix de carrière de Belmondo étaient tout aussi variés, allant des films d’art et d’essai acclamés aux films d’action et de comédie très tièdes plus tard dans sa carrière. Même le président de la république, Emmanuel Macron a souligné la carrière exemplaire de cet homme emblématique.

Il est un « trésor national », a indiqué le chef de l’Etat dans un hommage posté sur Twitter et Instagram, rappelant le panache de l’acteur, son rire et sa polyvalence. Belmondo était à la fois un « héros sublime » et « une figure familière », a écrit Macron. « En lui, nous nous reconnaissons tous.

Les chaînes de télévision ont tenu à lui rendre également un hommage en diffusant ses films les plus emblématiques. Récemment, le journaliste, Laurent Delahousse a fait des confidences inédites sur les dernières semaines, Jean-Paul Belmondo. L’acteur émérite a vécu un calvaire avant de mourir. Les douleurs étaient devenues incessantes.

« Le jour où on a appris le décès de Jean Paul Belmondo, j’ai été impressionné, saisi, sonné comme des millions de gens. C’est compliqué de se dire qu’il n’est plus là. Malheureusement à la fin, au bout du chemin, Jean Paul était vraiment en souffrance. Cet homme qui a représenté le physique, la force … C’était très compliqué pour moi de le voir comme ça », a révélé Richard Anconina lors de son passage dans le ’20h30′, présentée par Laurent Delahousse.

Laisser un commentaire