Julie Gayet, mariage en cachette – la réflexion de Ségolène Royal, l’ex de François Hollande …

0
51

Huit ans après le début de leur relation, Julie Gayet et François Hollande ont uni leurs destinées. Segolène Royal n’était pas présente. 

Ségolène Royal et François Hollande ont partagé ensemble plusieurs années de leur vie et eu trois enfants. Si ces derniers sont supposés avoir assisté au mariage de leur père, ce n’est pas le cas de l’ancienne ministre qui n’a pas été aperçue à Tulle. Sa relation avec Julie Gayet serait pourtant apaisée. 

La Montagne qui rapporte les coulisses de la cérémonie du mariage de François Hollande et Julie Gayet a dévoilé quelques photos. C’est dans la plus grande discrétion que l’ancien président de la République et la comédienne se sont dits oui à Tulle, leur ville de coeur. Leur union a été célébrée par le successeur du marié à cette mairie. 

C’est en effet Bernard Combes, »le maire de Tulle, qui a procédé au mariage civil de son ami François Hollande à qui il a succédé à la tête de la mairie en 2008″, indique la publication. Sur son compte Instagram, l’élue de la ville a posté une photo du couple assis, visible de dos face à lui, durant la cérémonie.

On y découvre Julie Gayet en robe blanche, et celle-ci est signée Hermès. La comédienne, pour son deuxième passage chez le maire, n’a donc pas lésiné sur les moyens. En effet, si c’est bien la première fois que François Hollande se lie par les liens du mariage, pour la maman de deux enfants, c’est la seconde fois. 

En 2006, Julie Gayet a divorcé du père de ses deux enfants, l’écrivain et réalisateur d’origine argentine Santiago Amigorena. Dans leur livre, Julie Gayet, une intermittente à l’Elysée, Soizic Quéméner et François Aubel ont évoqué la nature de la relation entre la mère des enfants de François Hollande et celle qui est aujourd’hui son épouse. 

Le fait que Julie Gayet ravisse la place à Valérie Trierweiler avait réjoui Ségolène Royal. « Ah bon? Mais c’est incroyable! », avait réagi à l’époque  cette dernière en apprenant la nouvelle. Elle « savoure cette vengeance tardive et inespérée », ont écrit Soizic Quéméner et François Aubel. « Pour François et Julie, tout Paris était au courant, mais là, on avait enfin la preuve par l’image », commentait une source. 

Laisser un commentaire