Laura Smet, frappée par le cancer

0
9711

Lorsque cela touche la fille de Johnny Hallyday et de l’actrice Nathalie Baye, les rumeurs sont tellement nombreuses que l’on ne sait plus où donner de la tête. D’ailleurs depuis quelques semaines, Laura Smet fait l’objet d’une allégation très préoccupante, qui s’est propagée sur la toile comme une traînée de poudres. A en croire, les derniers bruits de couloir à son égard, elle serait touchée par une odieuse maladie.

Récemment, le magazine people Oops a consacré un dossier sur l’heureuse maman d’un petit garçon, né en octobre dernier et livre des nouvelles inquiétantes sur la ravissante jeune femme. Selon la publication, celle qui partage la vie d’un entrepreneur prénommé Raphaël, serait frappée par le cancer. La même maladie qui a emporté son père, Johnny Hallyday, la nuit du 5 au 6 décembre 2017.

Toutefois dans les pages intérieures, on apprend que si Laura Smet est touchée par cette terrible maladie, c’est de manière indirecte. En effet, l’hebdomadaire a publié un dossier sur le cancer des poumons qui a emporté son père, ainsi que sur son médecin qui l’a soutenu depuis l’apparition de cette maladie.

Le Dr David Khayat, chef du service Oncologie de la pitié Salpêtrière, a fait l’objet de nombreuses critiques et notamment émanant de Laura Smet et de sa mère Nathalie Baye. Même si ce dernier est très réputé dans son domaine et a soigné Johnny Hallyday, ses méthodes sont parfois décriées. En effet, Laura Smet a été indignée en apprenant que ce médecin a « collaboré » avec le cigarettier Philip Morris.

Le journal Le Monde a d’ailleurs consacré un long dossier sur le partenariat entre le médecin et le cigarettier. Cependant, il avait été le seul avait avoir réussi à convaincre Johnny Hallyday d’en finir une bonne fois pour toute avec sa dépendance à la cigarette, qui lui a été malheureusement fatale. Une force de caractère qui n’a pas laissé indifférent le célèbre médecin.

« J’ai été ébloui par sa force et émerveillé par l’amour qu’il portait à Laeticia et à ses enfants et par celui qu’il recevait en retour. Il s’est battu comme un lion et ce à tous les stade de la maladie. Jusqu’à la fin, jusqu’au dernier moment, il n’a rien lâché. S’il s’est battu avec une telle volonté, c’est pour l’amour, pour sa famille et pour la musique », a annoncé le Docteur lors d’un entretien accordé à nos confrères du Parisien.

Laisser un commentaire