Marie Sophie Lacarrau, grave polémique – elle donne sa version des faits !

0
88

La célèbre journaliste, Marie Sophie Lacarrau est désormais à la tête du JT de 13 h sur TF1. Une mission pas aisée, lorsque l’on sait qu’elle a succédée au pape du JT, Jean-Pierre Pernaut, qui officiait sur le petit écran depuis plus de trente trois ans. Récemment, l’heureuse maman de deux enfants s’est livrée en toute transparence sur cette expérience hors norme.

 » Ce départ est très loin dans mon esprit. Je n’avais pas du tout imaginé qu’on puisse me l’offrir. J’ai été surpris, mais très vite conquis par l’idée. Dans le paysage audiovisuel, aujourd’hui, c’est une rencontre très importante. Mais ce n’était pas un rêve, je n’ai jamais eu de projet de carrière. Je ne cherchais rien, je n’attendais rien, et c’est arrivé », a-t-elle confié.

Avant de poursuivre :  » J’aime évoluer dans une ambiance sereine, sans tensions ni conflits. Que Jean-Pierre me doute, ce n’est pas rien. Il n’a jamais été avare de discussions et de remarques. Mais ce n’était pas une mince affaire de lui succéder. J’avais un monument devant moi ».

D’ailleurs, le mari de Nathalie Marquay n’hésite pas à lui prodiguer quelques conseils. « Nous n’avons pas été trop comparés. Il y a eu des comparaisons sur le journal lui-même, mais c’est toujours son bébé. Il vient une fois par semaine pour discuter, échanger, donner son avis sur ce qu’il a aimé ou détesté… », a-t-elle confié.

Avant d’ajouter :  » Je veux que le journal me ressemble encore plus. Il y aura de nouvelles rubriques. Mais aussi un nouveau look, car je veux donner aux téléspectateurs plus de repères. Et je salue l’approche de l’élection présidentielle, car nous soutenons l’actualité. Les 13 Heures doivent rester un rendez-vous incontournable, nous allons donc proposer des déclinaisons selon les régions, afin d’être le relais des attentes et des aspirations. Et je n’exclus pas de recevoir les candidats à la présidentielle, y compris sous un autre format. ».

Si la ravissante brune accepte volontiers d’évoquer sa vie professionnelle, elle refuse catégoriquement de parler de sa vie personnelles.  » Je n’en parlerai pas. Dans cette interview, il m’est arrivé d’évoquer mes enfants sans e dire énormément et je n’en peux plus de voir mes propos déformés et sortis de leur contexte », a avoué la journaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici