Nicolas Bedos, complot, la colère du gouvernement !

0
559

Le célèbre acteur et réalisateur serait confronté à une période tourmentée. En effet, depuis l’arrivée de la crise sanitaire, tous ses projets ont été chamboulés. L’année 2020 a été riche en émotions pour le fils de Guy Bedos. La disparition de son père a été particulièrement douloureuse. Ce dernier a rendu son dernier souffle à la suite d’un long combat contre la maladie d’Alzheimer.

Récemment, il s’est illustré sur les réseaux sociaux en demandant aux français de ne pas respecter les gestes barrières et le confinement. Une attitude qui a déclenché la colère des scientifiques et de certains membres du gouvernement. Les commentaires sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre.

« Arrêtez tout. TOUT. Les masques, les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles, quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri à mort d’être privé de notre amour », a-t-il écrit, soulignant un complot. Avant d’ajouter : « Vivez à fond, tombez malade, allez au restaurant, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales ».

Connu pour son esprit rebelle, il ne s’est pas arrêté là. « Nous devons désormais vivre, quitte à mourir. Nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions. On arrête d’arrêter. On vit. On aime. On a de la fièvre. On avance. On se retire de la zone grise. Ce n’est pas la couleur de nos cœurs. », a-t-il poursuivi.

Autant vous dire, que ses propos ont déclenché la colère du ministre de la santé, Olivier Véran, qui souligne « l’inconscience » des propos émis épar le célèbre réalisateur. « Je pense que dans cette période, il faut être extrêmement attentif, surtout quand on a beaucoup d’écoute autour de soi, à notre façon de nous exprimer, aux messages que nous véhiculons », a-t-il annoncé.

Avant de poursuivre : « On ne peut pas imposer aux gens de prendre soin d’eux malgré eux, mais on peut imposer aux gens de prendre soin des autres malgré eux. ». Un conflit qui n’est pas prêt de s’arrêter entre les deux hommes, qui ont décidément deux visions des choses bien différentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici