Pourquoi Jean-Jacques Goldman a fait pleurer Céline Dion pour « D’eux »

0
101

C’est en 1993 que Jean-Jacques Goldman découvre Céline Dion à travers sa chanson Ziggy. Le chanteur n’en revient pas de la puissance de la voix de la Canadienne.

La collaboration professionnelle entre les deux artistes dure depuis plusieurs années. L’histoire débute en 1993, lorsque Jean-Jacques Goldman découvre, comme de nombreux français à la télévision, Céline Dion. La diva canadienne cartonne alors avec sa chanson Ziggy qui se vend bien dans l’Hexagone. Lui est  simplement impressionné par la puissance de sa voix.

Aussi, sans tarder, Jean-Jacques Goldman décide de contacter Céline Dion et son manager, qui est également son mari René Angelil. Le chanteur espère qu’elle acceptera de participer au  concert des Enfoirés qui devait alors se tenir au Grand Rex. De leur rencontre, il ressortira encore plus ébloui par le timbre de Céline Dion.

Il décide alors d’écrire pour elle un album entier. D’eux sortira en 1995. De cet opus, un titre particulièrement marquera les esprits : Pour que tu m’aimes encore. Et en premier Céline Dion et son mari et manager René Angelil qui auraient versé, à la grande surprise de Jean-Jacques Goldman, des larmes en écoutant cette chanson. Il n’imaginait pas un tel effet sur eux.

Pour l’interprète de My heart will go on, ce titre reste le meilleur de son répertoire français. René Angelil quand à lui l’avait surnommé « l’hymne à l’amour de Céline ». Pour que tu m’aimes encore est sélectionné pour être le premier single de l’album. Pendant 12 semaines, il s’affichera numéro 1 des ventes en France. Il devient dès lors la chanson la plus diffusée par les radios françaises tout au long de l’année 1995.

Mais son succès ne se limite pas aux territoires francophones, puisque le single connait le même engouement après sa sortie dans les pays anglophones. Dès lors, il devient l’un des rares tubes français à connaître le succès à l’échelle internationale. En 1996, le single obtient le prix de la chanson de l’année aux Victoires de la musique.

Cette chanson aurait pu donner son nom à l’album. Mais Jean-Jacques Goldman qui souhaitait rendre hommage aux trois hommes qui ont participé à l’écriture de ce disque, Erik Benzi, Jill Kapler et lui-même, proposa qu’on l’appela D’eux. Le terme apparait aussi comme un jeu de mot, car il résonne encore comme le chiffre deux, résultat de la collaboration entre deux artistes venus de contrées différentes: Jean-Jacques Goldman et Céline Dion. 

2

Laisser un commentaire