Accueil Actualités Sheila, mariage secret avec Eric Azhar, elle sort enfin de son silence...

Sheila, mariage secret avec Eric Azhar, elle sort enfin de son silence !

0
86

La chanteuse a fait lors d’une interview quelques confidences sur sa vie privée. Et particulièrement son supposé mariage avec Éric Azhar.

Sheila poursuit la promotion de son dernier album, Venue d’ailleurs, dans lequel elle a consacré un titre à son fils Ludovic décédé en 2017. En 2009, lors de la tournée Âge tendre et tête de bois, la chanteuse de 76 ans fait la connaissance d’Eric Azhar, le guitariste de H Taag, un groupe qu’il a créé en 2013 avec Ralph Adam. Alors qu’ils ne se quittent plus, elle lui demande même de revisiter ses tubes.

La rumeur depuis les affirme secrètement mariés. Le magazine France Dimanche notait dans l’une de ses parutions que la chanteuse «savoure une seconde jeunesse », en référence au musicien de 18 ans son cadet. Dans l’interview qu’elle a accordée au média Variation, Sheila a bien voulu évoquer le sujet. 

« Sur le célibat, j’ai lu que l’on cherchait à vous cacher », lui est-il demandé lors de l’entretien. «Effectivement. C’est une question récurente », a dans un premier temps rétorqué l’artiste dans un fou rire. « Vous savez, j’ai cinq millions d’amants à la fois », ajoute-t-elle avant d’expliquer que cela ne l’intéresse pas pour le moment.

« Je suis occupée pour ça en ce moment. Aujourd’hui ce n’est plus une priorité en tout cas (…) Je ne suis plus une idole, je l’ai été… Je suis une survivante ! Solitude, oui. C’est quelque chose d’indéniable », explique l’ex-belle-mère de Sylvie Ortega avec qui le courant n’est jamais passé. Au cours de la même interview, la chanteuse s’est fendue d’un coup de gueule. 

Sheila s’est agacée concernant la différence de traitement accordé aux hommes et aux femmes dans l’industrie de la musique en France. « On n’a pas le droit de vieillir, ni même de penser ou d’exister. A l’heure de la libération de la femme, ça la fout un peu mal ! On a pourtant un peu débroussaillé le terrain dans les années 60… », déclarait l’artiste il y a quelques temps.

Auprès de Variation, elle a dénoncé le sexisme et l’agisme dans ce secteur d’activité en France. Sheila regrette notamment qu’ « un délai de validité » soit imposé aux artistes femmes. « Si j’étais américaine, je serais traitée comme une diva », affirme la chanteuse selon qui cette différence de traitement est propre à la France.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici