Une femme coupe les organes génitaux de son employeur, suite à son viol

0
121

Une serveuse en Espagne a été arrêtée pour avoir coupé le pénis de son patron après qu’il aurait tenté de l’agresser sexuellement dans un bar situé près de Barcelone. Une situation qui a fait couler beaucoup d’encres à travers le pays.

La femme a été arrêtée lundi par des agents des Mossos d’Esquadra, le service de police local, après qu’elle aurait coupé le pénis de l’homme alors qu’elle travaillait dans un bar de Sant Andreu de la Barca, selon La Sexta. Elle affirme qu’elle a saisi un couteau et coupé les parties génitales de son employeur après qu’il a tenté de l’agresser sexuellement pendant un quart de travail vers minuit lundi.

Suite à l’incident, la serveuse a appelé les autorités et les services d’urgence au bar, qui ont transporté l’homme, propriétaire du bar, à l’hôpital universitaire local de Bellvitge, pour une opération d’urgence afin de tenter de rattacher ses organes génitaux. La Sexta a rapporté que la femme a déclaré avoir agi en état de légitime défense lors de l’incident et a affirmé que l’attaque présumée de lundi n’était pas la première fois que son patron tentait de l’agresser sexuellement. 

Elle a déclaré à la police qu’il l’avait forcée à avoir des relations sexuelles avec lui à plusieurs autres occasions. Le propriétaire du bar reste à l’hôpital, selon le site d’information Paudal, après avoir été soigné pour sa blessure, tandis que la femme est détenue au poste de police régional de Martorell. Il est actuellement difficile de savoir si son traitement d’urgence a réussi.

En 2017 , une femme en Inde a échappé aux accusations après avoir coupé les parties génitales d’un chef religieux hindou, qui, selon elle, avait tenté de la violer. La jeune femme de 23 ans à l’époque a affirmé que l’enseignant religieux, Gangeshananda Theerthapada, se rendait souvent au domicile de sa famille dans la ville du Kerala pour prier pour son père et l’avait agressée à plusieurs reprises.

Le 19 mai 2017, lors de l’une des tentatives de viol présumées, la femme a sectionné le pénis de Theerthapada avec un couteau. Elle a ensuite appelé les autorités pour signaler l’incident. Bien qu’elle ait été initialement arrêtée, la police a annoncé plus tard qu’elle ne porterait pas plainte pour l’attaque au couteau à la suite de l’intervention de groupes de femmes.

Laisser un commentaire