Une jeune mariée tuée d’une balle dans la tête le jour de son mariage

0
1317

Le mariage est un évènement censé être « le plus beau jour de votre vie ». D’ailleurs, cet évènement qui crée l’engouement est généralement préparé des semaines voire des mois à l’avance afin que chaque détail soit étudié. L’histoire que nous allons vous raconté parle de l’histoire de cette mariée qui est passé du rêve en cauchemar, en seulement quelques secondes. Hélas, ce drame stupéfiant a déjà fait couler beaucoup d’encre.

En Iran, une jeune mariée est morte le jour de son mariage. La jeune iranienne a été victime d’une balle perdue lors de la cérémonie de mariage. Elle s’appelait Mahvash Leghaei, et avait 24 ans. Le drame, très médiatisé s’est déroulé à Firuzabad, dans le sud-ouest du pays. Alors que son cousin avait sorti le fusil pour célébrer ce mariage, elle a reçu par accident une balle et a succombé à ses blessures. Tiré en l’air lors d’évènements importants est une coutume très présente en Iran.

Beaucoup d’iraniens contre le port des armes dans le pays ont réagi sur les réseaux sociaux, dans ce pays connu pour ne laisser très peu de liberté d’expression. Il faut dire que l’histoire de cette jeune mariée a marqué les esprits et les réactions ne se sont pas fait attendre sur la toile ou encore à la télévision.

La balle aurait frappé sa tête et aurait aussi engendré des blessures collatérales, puisqu’elle a blessé deux autres invités, qui ont survécu à leurs blessures. Rapidement, les secours se sont déplacés sur place. Malgré les tentatives de réanimation de la mariée, il était déjà trop tard. Une drame qui a marqué tout le pays, qui commence à prendre conscience de la dangerosité des armes durant les évènements familiaux.

« Nous avons reçu un appel d’urgence concernant une fusillade dans une salle de mariage de la ville de Firuzabad et des officiers ont été immédiatement dépêchés. Les officiers ont découvert que quelqu’un avait tiré avec un fusil de chasse dans le cadre de la tradition nomade locale », a annoncé le porte-parole de la police, le colonel Mehdi Jokar.

 Avant de poursuivre : « Mais malheureusement, à cause de la foule et du mauvais contrôle de l’arme par la personne, il a tiré sur trois personnes, deux hommes et la mariée ». Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de cette tragédie. Le tireur risque une peine de prison pour homicide involontaire.

« Naturellement, toute perturbation à l’ordre public comme celle-ci franchit la ligne rouge alors la police doit agir, et les gens doivent savoir que pour créer une communauté sûre, le tir est interdit lors des mariages. Nous prendrons des mesures sévères contre quiconque enfreindra cette règle », a ajouté le porte-parole de la police.

Laisser un commentaire