Valérie Trierweiler au pôle emploi, elle se confie sur son sacrifice pour François Hollande

0
168

En plus du mariage de François Hollande, Valérie Trierweiler vit un autre coup dur, cette fois sur le plan professionnel. 

Valérie Trierweiler a évoqué sa vie professionnelle, qui n’est pas rose en ce moment, lors de l’entretien qu’elle a accordé à Europe 1. « Je pense qu’être journaliste, avec le nom que je porte et la vie que j’ai eue, c’est compliqué », a déclaré l’ancienne compagne de François Hollande qui expérimenterait là les conséquences à long termes de cette relation passée.

« J’avais deux pistes professionnelles qui m’auraient passionnée, et puis finalement les portes se sont refermées », a confié Valérie Trierweiler qui a pris part à l’aventure Pekin Expres sur M6. Elle avait dû renoncer à sa carrière de journaliste politique à cause de sa relation avec l’ancien président de la République. 

Aujourd’hui, Valérie Trierweiler n’hésite pas à demander de l’aide pour retrouver une vie professionnelle normale. « Donc voilà, je lance un appel pour trouver du travail. Aujourd’hui, je suis inscrite à Pôle Emploi. Voilà une ancienne première dame inscrite à Pôle Emploi », a-t-elle déclaré au micro d’Europe 1.

Elle est revenue sur son licenciement de Paris Match. « J’ai été virée de Paris Match il y a deux ans, j’ai gagné mon procès parce que c’était un licenciement sans raison, voire pour raison politique. Et donc je recherche depuis deux ans », a poursuivi la journaliste qui travaillait pour le magazine depuis 1989. 

« J’ai appris en plein coeur de l’été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif me laisse en état de choc et de sidération », avait réagi à l’époque sur Twitter la compagne de Romain Magellan.

Si elle a retrouvé la sphère médiatique en rejoignant la bande des Grosses Têtes sur RTL, c’est loin d’être satisfaisant. En attendant, elle a participé à Pékin Express Célébrités qui sera diffusé à partir de ce mercredi 6 juillet, où elle est en duo avec sa meilleure amie depuis plus d’une dizaine d’années.  Valérie Trierweiler reconnait avoir craint cette nouvelle exposition. 

Laisser un commentaire